dimanche 18 mars 2018

La Princesse aux Doigts d’Or

Un conte de fées dans le style traditionnel chinois

Ceux qui me connaissent, ou qui me suivent depuis un certain temps, savent que j’ai un penchant pour l’esthétique asiatique. Alors, comment ne pas craquer devant cette magnifique couverture de He Zhihong ? La Princesse aux Doigts d’Or est un très joli conte original de Christian Jolibois, publié par les éditions Milan.

La princesse aux doigts d’or de Christian Jolibois et He Zhihong - éditions Milan

Un empereur de Chine, particulièrement bon avec ses sujets, avait une fille au don rare et précieux. Lors de sa naissance, 10 dragons s’étaient penchés sur son berceau et lui avaient offert de magnifiques talents, dont celui de savoir peindre les oiseaux. Elle les peignait tellement bien, que ceux-ci prenaient vie et s’envolaient par la fenêtre pour sillonner le pays.

La princesse aux doigts d’or de Christian Jolibois et He Zhihong - éditions Milan

Première Lueur du Jour (tel était son prénom) fut ainsi surnommée La Princesse aux Doigts d’Or. Petit à petit, les oiseaux se regroupèrent pour s’installer dans un endroit où un volcan avait détruit toute vie. Ils le transformèrent en un magnifique jardin. Malheureusement, ce n’était pas du goût de Sabre de Sang, fantôme sanguinaire qui nichait au creux du volcan.

La princesse aux doigts d’or de Christian Jolibois et He Zhihong - éditions Milan

Une funeste nuit, Sabre de Sang jeta un sort à la Princesse : celui de ne plus pouvoir tenir un pinceau avec ses doigts. C’était une catastrophe et la nouvelle circula parmi tout le royaume pour arriver aux oreilles d’un jeune poète courageux...

La princesse aux doigts d’or de Christian Jolibois et He Zhihong - éditions Milan

Je vous laisse découvrir la suite, mais ce conte, créé par Christian Jolibois, reprend avec brio tous les codes des contes de fées traditionnels pour les transposer en Chine. Personnellement, j’aime beaucoup ce mélange de cultures. De plus, l’auteur vient, à plusieurs reprises, interpeller le jeune lecteur. Cela a pour effet de moderniser le récit et de faire sourire l’enfant qui se sent concerné.

Les illustrations de He Zhihong, réalisées dans un style traditionnel chinois et peintes sur du papier de riz, sont superbes. Les couleurs, le style, les détails, les paysages,... tout y est exécuté à la finesse du pinceau. 

La princesse aux doigts d’or de Christian Jolibois et He Zhihong - éditions Milan

A noter que ce conte est un hommage à l'illustratrice Anne Romby, "princesse aux doigts d’or", dont les auteurs admirent le travail (Fleur de Cendre, La Belle et la Bête).
C’est pour moi un beau coup de cœur.
Challenge Je lis aussi des albums 2018
La princesse aux doigts d’or
Texte de Christian Jolibois
Illustrations de He Zhihong
Publié en février 2018 par les éditions Milan
Âge : dès 4 ans
Prix 15,90 €

Merci aux éditions
éditions Milan

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton, Google+, Pinterest ou Instagram !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires: