samedi 31 janvier 2015

Une semaine / un look # 28 [Samedi mode]

Le look Jour de pluie

Comme habiller ma fille devient de plus en plus difficile, que ses goûts s'affirment et que nous ne sommes pas toujours d'accord... J'ai décidé de me faire plaisir, le samedi, en lui concoctant, ici, des p'tits looks sympas. Juste pour l'imaginer dedans ;-)

Le look fille - Jour de pluie

1. Pull chez H&M
9,99 €

2. Mobile Nuage Blanc par Mouche chez Smallable
58,00 €

3. Trench Clear4 chez Mango
25,99 €

24,90 € (50%)

5. Pantalon slim fille en velours chez Vertbaudet
9,97 € (-50%)

3,60 € (-40%)

7. Collier Nuage Gris par Hop Hop Hop chez Smallable
58,00 €

8. Baskets montantes enfant fille chez La Redoute
à partir de 39,99 €


Ce billet est ma participation au Samedi Mode de Lucky Sophie.
Son billet du jour : "Percentil : vêtements enfant d'occasion en parfait état [Samedi Mode]"

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton ou Pinterest !

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 28 janvier 2015

Un Yéti très craquant...

...qui part à la recherche de sa Cendrillon ♥

A la maison, nous aimons beaucoup Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon mais encore davantage quand elles travaillent ensemble - d’ailleurs je me rends compte que je n’ai chroniqué ici aucun livre de ce duo :/. C’est donc avec empressement que je me suis procuré leur dernier album : Yéti ! Ma fille ne s’est pas faite prier pour écouter la charmante histoire de ce monstre qu’elle trouve "trop rigolo". Rien qu’à la couverture, on sait qu’il va être tout gentil ce Yéti ♥ N’est-ce pas ?

Yéti de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon - éditions Kaléidoscope

Un jour, lorsque Yéti trouve une botte rose perdue dans sa montagne, il se demande à qui elle peut bien appartenir. Lui vient alors en mémoire une histoire que lui racontait sa maman : celle d’un prince qui trouvait son amoureuse grâce à une chaussure qu’il faisait essayer à toutes les femmes qu’il croisait. Comme nous, vous aurez vite reconnu ce prince et surtout cette princesse qui avait perdu sa pantoufle ;-) Nous voilà donc judicieusement plongées dans une version tout à fait inédite du conte de Cendrillon avec pour héros un Yéti !

Yéti de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon - éditions Kaléidoscope

Bien résolu à sortir de sa solitude et à retrouver la belle propriétaire de cette botte égarée, Yéti décide de descendre à la ville. Avant de partir, il pense à se faire une petite beauté. Puis à s’habiller ! Mais l’aventure va s’avérer plus ardue que prévue. (Et oui, après tout, Yéti ne vit pas dans un conte de fée). Il va aller de déconvenues en déconvenues. Pour notre plus grand plaisir, mais pas pour le sien, il va croiser des personnages tout à fait loufoques aux caractères très variés. Je ne vous dis pas la fin, ça serait bien dommage...

Yéti de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon - éditions Kaléidoscope

En voilà une idée originale et bien traitée. C’est vrai qu’en ce moment les adaptations de contes sont très à la mode mais, dans cet album, le traitement est différent. Il s’agit d’un subtil clin d’œil à Cendrillon ou plutôt à son prince. Les différentes répliques de Yéti sont extrêmement drôles à lire et à écouter apparemment !
Bien évidemment, il vaut mieux connaître un peu le conte pour bien saisir les allusions diverses qui y sont faites...

Yéti de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon - éditions Kaléidoscope

Les illustrations de Marianne Barcilon sont, comme toujours, parfaitement réussies. Les expressions des personnages, Yéti compris, sont excellentes, notamment au niveau des yeux ! Et que dire du costume de ce prince charmant (et attendrissant) des montagnes ♥.
Challenge Je lis aussi des albums 2015
Yéti
Texte de Christine Naumann-Villemin
Illustrations de Marianne Barcilon
Publié en 2014 par les éditions Kaléidoscope
Âge : dès 3 ans


C'était ma participation n°10 au rendez-vous du mercredi "Chut les enfants lisent" organisé par Yolina sur son blog : Devine qui vient bloguer.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton ou Pinterest !

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 26 janvier 2015

Quand McDonald's propose des livres d’Alexandre Jardin et Hervé Le Goff dans son Happy Meal, j’approuve !

Cette semaine nous avons eu : "Il faut aider le Petit Chaperon rouge !"

Depuis le 14 janvier, la chaîne de restauration rapide, souvent incontournable et bien pratique - il faut bien le dire - quand on a des enfants (ou non^^), s’est engagée à proposer un livre ou un jouet dans son célèbre Happy Meal. Cette opération, qui devrait durer toute l’année, vise à "donner le goût de la lecture au plus grand nombre". Forcément, je suis pour !

Il faut aider le Petit Chaperon rouge ! Alexandre Jardin et Hervé Le Goff

Et dans notre cas, même si les livres sont déjà bien présents à la maison, ça équivaut à dire adieu à des petits jouets en plastique, très souvent inutiles bien qu’attractifs car sous licence, qui remplissent les bacs de la chambre de ma fille alors qu’elle ne joue jamais avec. Que dire, à part "Chouette" !
Nous avons pour habitude d’aller chez McDo une fois par mois, pas plus ! D’une part, je n’aime pas leur nourriture (salades comprises) mais je ne veux pas empêcher mon chéri et ma fille de se faire un petit plaisir. D’autre part, le repas n’est pas très équilibré et souvent un peu gras... Pas de boycott donc, mais de la modération !

Il faut aider le Petit Chaperon rouge ! Alexandre Jardin et Hervé Le Goff

Ce n’est pas la première fois que McDo inclut des livres dans le Happy Meal, mais c’était de manière occasionnelle. Cette fois-ci, non seulement l’opération est sensée durer sur la longueur, mais en plus, la chaîne a fait appel à un écrivain connu du grand public : Alexandre Jardin. La promo est tout autre ! L’illustrateur, quant-à lui, n’est autre que Hervé Le Goff, plus connu des amateurs de littérature jeunesse. Personnellement, j’aime beaucoup son travail. Il devrait y avoir 9 titres au total, basés sur le principe de contes traditionnels revisités avec un petit héros qui intervient pour en changer le cours. Quatre sont pour l’instant dévoilés :"Le Petit Chaperon rouge", "Le Petit Poucet", "Boucle d'or" et "Le Chat botté".

Il faut aider le Petit Chaperon rouge ! Alexandre Jardin et Hervé Le Goff

Et ce week-end, vous l’aurez deviné, c’était hamburger party... Nous avons donc eu "Il faut aider le Petit Chaperon rouge !". C’est un livre de petit format plutôt mignon. Très ludique, il propose un jeu à chaque double-page de l’histoire. Nous rencontrons Emma, une petite fille de caractère qui, au lieu de dormir, lit en cachette "Le Petit Chaperon Rouge". Lasse que l’histoire se termine toujours de la même manière, Emma va venir en aide au petit chaperon rouge et à sa grand-mère pour terrasser, une fois pour toute, le méchant loup !

Il faut aider le Petit Chaperon rouge ! Alexandre Jardin et Hervé Le Goff

L’histoire est mignonne, facilement accessible et très attractive à cause des jeux. Labyrinthe, différences, personnages cachés, objets à trouver,... bien que classiques, ils plaisent aux enfants, ma fille ne dérogeant pas à la règle ^^. Les illustrations sont parfaitement réussies alternant les tonalités de couleurs chaudes et froides et intégrant les jeux sans dénaturer l’histoire.

Il faut aider le Petit Chaperon rouge ! Alexandre Jardin et Hervé Le Goff

Enfin, la dernière page se veut plus pédagogique et interpelle l’enfant en lui posant la question : "On peut lire partout et tout le temps. Et toi, comment lis-tu ?" Plusieurs dessins drôles et mignons lui sont proposés. (Enfin, quand-même, je ne sais pas vous, mais moi, je ne peux pas lire tout le temps !)

Je suis plutôt convaincue par cette idée de livre proposé dans le Happy Meal. Celui que nous avons eu est plutôt sympa et j’espère que nous aurons l’occasion d’en découvrir d’autres.
Challenge Je lis aussi des albums 2015
Il faut aider le Petit Chaperon rouge !
Texte d’Alexandre Jardin
Illustrations d’Hervé Le Goff
Publié en 2015 par les éditions Hachette Jeunesse pour McDonald's
Âge : dès 4 ans

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton, Google+, Pinterest ou Instagram !

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 25 janvier 2015

Nos serre-livres rétros Bambi et lapin par Sass & belle

L'objet de la semaine #46

Cette semaine, place à nos serre-livres Sass & belle avec de jolis dessins rétros d’un faon et d’un lapin
Pourquoi ?

Nos serre-livres rétros Bambi et lapin par Sass & belle

- Parce qu’il y a quelque temps déjà, j’ai craqué pour ces jolis petits serre-livres au style complètement vintage et trop mignon.
- Parce que ça faisait un moment que je souhaitais vous les montrer mais que je n’avais pas trouvé l’occasion.
- Parce qu’ils vont venir embellir la bibliothèque que je suis en train d’aménager pour ma fille.
- Parce qu’ils sont faits à la main et présentent donc de petites irrégularités qui participent à leur charme.
- Parce qu'ils sont en bois, alors dans une maison en bois, ça s’harmonise plutôt bien ;-)
- Parce que j’aime beaucoup la marque Sass & belle et ses designs hyper rétros notamment sur les boîtes à goûter^^.
- Parce qu’un "Bambi" et un lapin c’est trop cute et régressif, et forcément j’adore ♥
- Parce que je crois bien qu'ils me plaisent plus à moi qu'à elle :p

Nos serre-livres rétros Bambi et lapin par Sass & belle

Nos serre-livres rétros Bambi et lapin par Sass & belle

Nos serre-livres rétros Bambi et lapin par Sass & belle

Nos serre-livres rétros Bambi et lapin par Sass & belle

Serre livre Sass & Belle - Bambi et lapin
Shops Sass & belle : https://www.sassandbelle.co.uk/ ou https://rjbstone.com/

♥♥♥

Participations de cette quinzaine :


L’objet de cette semaine de Maman Clémentine : La planche à verrous Melissa & Doug
"Pourquoi ? - Parce qu'il s'agit d'un cadeau du père Noël de chez parrain et tata B - Parce que j'ai découvert ce jeu chez Nos caprices de filles et que la blogo c'est chouette mais ruineux..."

L’objet de la semaine de Appelez-moi Madame : Mes belles assiettes Niki de Saint Phalle
"Pour Noël j'ai reçu une très belle surprise de la part de Dieu Papa du Père Noël: ce coffret de 6 assiettes aux motifs inspirés des œuvres de Niki de Saint Phalle."

♥♥♥

L'objet de la semaine c'est quoi ?
Tous les quinze jours, je vais essayer de vous présenter un objet, clin d'œil à ma semaine passée. Ce pourra être un objet pour lequel j'ai craqué (que je l'ai acheté ou bien repéré), juste pour le plaisir de vous le montrer. Mais aussi un objet qui traîne chez moi depuis pas mal de temps.

Si vous avez envie de me faire partager votre objet de la semaine, n'hésitez pas à me donner votre lien par e-mail ou en commentaire ! Prochain rendez-vous le dimanche 8 février.

Bonne fin de week-end.

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 22 janvier 2015

La valise de construction fille [Ca casse les briques #5]

LEGO Juniors® (easy to build) n°10660

Pour ma cinquième participation au rendez-vous mensuel "Ca casse les briques" proposé par Maman Clémentine, je vous présente une valisette hyper pratique que j’ai eu la chance de gagner sur le blog d’Ali alanoix "Coucou maman". (Alors si vous avez suivi ma participation n°4, je vous entends dire "Elle a encore gagné !", et bien oui, j’ai eu du bol sur ces coups là ;-))

La valise de construction fille - LEGO Juniors® (easy to build) n°10660

C’est donc le père Noël Ali (Un grand merci à toi et à lego !) qui l’a gentiment déposée au pied du sapin. Et comme toujours avec les petites briques ce fut un succès total. Avec en plus, un gros coup de cœur pour moi, la maman maniaque du rangement !

La valise de construction fille - LEGO Juniors® (easy to build) n°10660

Car cette "valise de construction fille" (qui n’est plus disponible sur le site lego, mais qui semble avoir été remplacée par "La valise Supermarché") est hyper pratique pour les déplacements et parfaitement adaptée pour le rangement avec ses compartiment modulables. Il y a d’ailleurs suffisamment de place pour y ajouter d’autres petites pièces de lego. Elle est juste parfaite !

La valise de construction fille - LEGO Juniors® (easy to build) n°10660

Comme la "Boîte de construction du château de la princesse", elle est issue de la nouvelle gamme Juniors®, lancée en avril dernier, destinée aux enfants de 4 à 7 ans. Une tranche d’âge intermédiaire, trop grande pour les duplo® et encore un peu petite pour les lego® classiques, que la marque ne touchait pas encore vraiment.

La valise de construction fille - LEGO Juniors® (easy to build) n°10660

Elle contient des éléments qui sont triés dans 2 sachets distincts et les instructions de montage sont simplifiées

La valise de construction fille - LEGO Juniors® (easy to build) n°10660

Nous y trouvons deux figurines (la mère et sa fille), un vélo et un chaton. Au niveau de la construction, il s’agit d’un jardinet de maison (avec porte et fenêtre en arrière plan) où elles vont pouvoir prendre le goûter assises tranquillement à l’ombre d’un parasol ! C’est une construction simple parfaite pour les petits débutants.

La valise de construction fille - LEGO Juniors® (easy to build) n°10660

Il  existe d’autres possibilités de montage : un salon d’intérieur contemporain et un petit salon de toilettage pour chat. Je vous montre ici la première solution. Mais au final, comme toujours avec lego, les possibilités sont infinies...

La valise de construction fille - LEGO Juniors® (easy to build) n°10660

La valise de construction fille
22,82 € chez La redoute (soldée à 15%)

Vous pouvez consulter les autres participations sur le blog de Maman Clémentine ainsi que la Base de données LEGO & DUPLO qu'elle constitue au fur et à mesure des rendez-vous !

C'était ma cinquième participation pour :

Ca casse les briques

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton ou Pinterest !

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 21 janvier 2015

Le Palais aux Enfants

Un très beau conte sur l’adoption !

Voilà un moment que je souhaite vous présenter cet album - joliment écrit par Nancy Guilbert et adorablement illustré par Leïla Brient - car, à la maison, nous y tenons beaucoup. Nous l’avons depuis un an environ et je n’ai jamais pris/eu le temps de vous le montrer, comme il se doit, sur le blog (même si je l’ai évoqué ici). La semaine derrière, ma fille m’a subtilement (ou pas, d’ailleurs, vous en jugerez par vous-même...) rappelée à l’ordre.

Le Palais aux Enfants de Nancy Guilbert et Leïla Brient - Grenouille éditions

En rentrant de l’école, elle s’est installée en face de moi pour jouer à la maîtresse. Après être allée farfouiller dans sa chambre, elle est revenue avec "Le Palais aux Enfants" et m’en a fait la lecture. Certes, elle ne sait pas lire, mais elle se rappelait parfaitement de l’histoire (que nous n’avions pas lue depuis un bon bout de temps) et j’ai été frappée par les détails qui lui revenaient en mémoire.

Le Palais aux Enfants de Nancy Guilbert et Leïla Brient - Grenouille éditions

La princesse Linéa et le prince Tristan ont trop longtemps attendu l’arrivée d’un enfant qu’ils désirent tant. Un matin, ils décident de se rendre dans un palais où sont recueillis de petits orphelins. La route est longue et le chemin semé d’embûches. Courageusement, ils chevauchent vers leur avenir. Ils vont même combattre une énorme pieuvre, avant d’atteindre la grille du palais. Le vieillard qui les accueille les laisse d’abord se reposer de leur périple. Puis rapidement, viennent les mises à l’épreuve. En effet, pour devenir parents, il va leur falloir se montrer capable et digne. Mais ni le nettoyage harassant, ni les travaux de nuit, ni la fatigue, ni même l’épouillage des enfants, ne viendront à bout de leur volonté sans faille d’accueillir un petit dans leur foyer !

Le Palais aux Enfants de Nancy Guilbert et Leïla Brient - Grenouille éditions

Sur fond de conte traditionnel où le prince et la princesse sont richement vêtus, ont des mains soignées et délicates et chevauchent fièrement, Nancy Guilbert propose une histoire extrêmement moderne. Les métaphores sont particulièrement parlantes pour les petits lecteurs qui n’auront aucun mal à comprendre ce texte (ma fille avait 4 ans quand nous l’avons lu pour la première fois).
La force de cette histoire est de décrire la tristesse de ne pas pouvoir avoir d’enfants, ainsi que les difficultés et le long cheminement qu’est l’adoption, en les transposant dans l’univers du conte dont le décor, fait de palais, de parures et d’épées, est tout à fait approprié pour les enfants. La réalité semble ainsi moins difficile, même s’il n’en est rien.

Le Palais aux Enfants de Nancy Guilbert et Leïla Brient - Grenouille éditions

C’est une histoire qui nous a beaucoup touchées et qui a interpellé ma fille, trouvant injuste et triste qu’à la fin, ils ne prennent avec eux qu’un seul enfant... Nous avons ainsi pu discuter du fait d’être orphelin, de l’adoption, des adultes qui ne peuvent pas avoir d’enfants... J’aime ces livres qui nous engagent dans des réflexions communes ! Et c’est justement une des questions que se posait l’auteur, Nancy Guilbert, dans son dernier post sur son blog : "Est-ce que les livres ont le réel pouvoir de faire réfléchir les enfants -et les plus grands-, de leur apprendre à mettre du sens sur ce qui les entoure [...] ?". Ma réponse est oui, bien évidemment ;-)

Le Palais aux Enfants de Nancy Guilbert et Leïla Brient - Grenouille éditions

Alors, bien sûr, je ne vous cache pas que les illustrations de Leïla Brient ont également joué un grand rôle dans l’amour de ma fille pour ce livre. Rien que la couverture, avec un château rose fushia "saupoudré" de paillettes (fait avec avec du vernis sélectif glitter que je n'ai malheureusement pas réussi à prendre en photo correctement), lui en a mis plein les yeux ! Puis, les pages se succédant, elle a observé chaque détail de la robe de la princesse, des beaux paysages ouatés, du vieux monsieur à la barbe interminable... C’est un style que nous aimons beaucoup, très doux, arrondi, aux tonalités pastels. Elles sont totalement envoûtantes.

Le Palais aux Enfants de Nancy Guilbert et Leïla Brient - Grenouille éditions

Pour en revenir au rappel à l’ordre de ma fille, subtil ou non ? : Lors de sa "lecture", elle s’est longuement arrêtée sur la page où la princesse Linéa pare la tête d’une petite fille de bijoux, en me disant "et là, la princesse lui enlève les poux", détail que j’avais complètement oublié.

Signe prémonitoire ou petite intuition d’enfant, la semaine suivante, à savoir cette semaine !!!, nous sommes, elle et moi, devenues l’habitat préféré de ces petites bestioles coriaces. J’ai l’ai donc soigneusement épouillée, pendant que mon cher et tendre faisait de même avec moi... Je ne suis pas certaine que nous soyons tirées de cette affaire de poux. Mais en repensant au Palais aux Enfants, cela m’a fait sourire ;-)

Comme quoi les petites coïncidences (et tracas) du quotidien peuvent être de jolis prétextes à la présentation d’un très bel album qu’on avait mis de côté, faute de temps^^.
Challenge Je lis aussi des albums 2015
Le Palais aux Enfants
Texte de Nancy Guilbert
Illustrations de Leïla Brient
Publié en 2013 par Grenouille éditions
Âge : à partir de 5 ans


C'était ma participation n°9 au rendez-vous du mercredi "Chut les enfants lisent" organisé par Yolina sur son blog : Devine qui vient bloguer.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton ou Pinterest !

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 janvier 2015

L’histoire sans fin

Une épopée majestueuse rééditée avec brio

"L’histoire sans fin"... Que de souvenirs pour moi ! Non pas du livre, je l’avoue, car je ne l’avais jamais lu, mais du film ! Vous souvenez-vous de la BO ? C’est simple, dès que j’ai reçu ce livre, et à chaque fois que je l’ai tenu entre mes mains, j’ai eu la chanson "Never Ending Story" en tête.  Elle a fait remonter en moi des souvenirs de pré-adolescente mêlant nostalgie, qui me pique parfois les yeux, et excitation d’une époque où tout était encore possible, réalisable. Et au moment où j’écris ces lignes, la musique tourne en boucle sur mon PC. Ambiance année 80, j’assume et j’adore.

L’histoire sans fin de Michael Ende, illustrations de Joseph Vernot, éditions Hachette romans

Je le sais maintenant, après l’avoir lu et m’être remémorée quelques scènes du film (que je n’ai pas revu pour ne pas influencer mon avis sur le livre - mais que je vais m’empresser de regarder dès que ma chronique sera finie), "L’histoire sans fin" a été le déclencheur de mon amour pour le style littéraire de l’"heroic fantasy". Oui, même sans l’avoir lu ! Je me souviens désormais très bien la première fois où je l’ai vu : c'était en Angleterre lors d’un fabuleux voyage linguistique. Ma première grande aventure, loin de mes parents ;-) Et je remercie sincèrement les éditions Hachette roman de m’avoir offert l’opportunité de me replonger dans ces souvenirs et de découvrir cette superbe réédition. "L’Histoire sans fin" est un classique du genre qu’il faut lire ! Avec cette magnifique édition à la couverture cartonnée et soignée, au joli ruban marque-page et aux étonnantes illustrations de Joseph Vernot, vous n’avez aucune excuse ;-)

L’histoire sans fin de Michael Ende, illustrations de Joseph Vernot, éditions Hachette romans

Qui n’a jamais rêvé d’entrer dans un livre, d’interagir avec les personnages, de sauver le monde, de devenir le héros d’une histoire fantastique ? C’est bien ce que Bastien Balthasar Bux, enfant rondouillard et rêveur, souffre douleur de ses camarades, va avoir le privilège de vivre ! Pour échapper aux enfants de sa classe, Bastien se réfugie dans une boutique de livres anciens. Passionné par la lecture, il se sent comme attiré par un livre en particulier, qu’il dérobe. Il se réfugie au calme dans le grenier de l’école. Va alors commencer pour lui une longue épopée magique ! "C’était bien là ce dont il avait tant de fois rêvé, ce qu’il souhaitait depuis le jour où la passion des livres s’était emparée de lui : une histoire qui ne finit jamais ! Le livre des livres !" (p.13)

L’histoire sans fin de Michael Ende, illustrations de Joseph Vernot, éditions Hachette romans

"L’histoire sans fin" est un récit qui se compose de 26 chapitres, suivant le cours des 26 lettres de l’alphabet. Un jeu de l'auteur avec les mots qui n'a pas dû être simple pour les traducteurs !
Dans cette édition, deux couleurs de police de caractère sont utilisées pour appuyer la différence entre monde réel et monde fantastique. Même si ce n’est pas formellement défini dans le livre, le récit est scindé en deux parties (le film ne reprendra d’ailleurs que la première).

L’histoire sans fin de Michael Ende, illustrations de Joseph Vernot, éditions Hachette romans

Le Pays Fantastique est en danger car le néant s’étend lentement mais irrémédiablement sur toutes les terres et créatures imaginaires. Les hommes ne viennent plus le visiter alors il disparaît. La santé de la Petite Impératrice décline en même temps que son royaume. Seul un jeune garçon, un chasseur, prénommé Atréyu, est capable de la sauver et, par là même, le Pays Fantastique tout entier. Protégé par Auryn, une amulette aux pouvoirs immenses, et aidé par Fuchur, un dragon de Fortune, Atréyu va aller jusqu’au bout de ses forces pour tenter de sauver tout ce qui compose son monde. Il va beaucoup voyager, croiser et, bien souvent, affronter maintes créatures fantastiques. Car ici, tous les êtres imaginaires auxquels vous avez un jour pensé existent : elfes, rogne-rocs, feux follets, dragons, géants, sorcières... Tout n’est que fantastique et imaginaire.

Mais dès son commencement la quête d’Atréyu est vaine car seul un enfant des hommes peut sauver le Pays Fantastique. S’il veut les aider, Bastien doit donner un nom à la Petite Impératrice et le prononcer. En s'exécutant, il va alors devenir le héros qu’il voulait tellement être. Aspiré par le livre, Bastien va, dans toute la seconde partie du récit, en modifier l’histoire au point d’en perdre, petit à petit, tous les souvenirs de sa vie d’avant...

L’histoire sans fin de Michael Ende, illustrations de Joseph Vernot, éditions Hachette romans

Quel livre ! Et quelles aventures ! La cadence du récit est vive, les évènements s’enchaînent, les créatures magiques se succèdent de chapitre en chapitre. Tel Bastien, le lecteur ne peut être que happé par cette épopée. Tout le long, je me suis demandé, et je me demande encore, comment peut-on avoir autant d’imagination ? Le moins que l’on puisse dire c’est que Michael Ende était prolifique en la matière.

Concernant les illustrations, nous retrouvons Joseph Vernot qui avait également travaillé sur "La terrifiante histoire et le sanglant destin de Hansel & Gretel" dont j’avais beaucoup aimé le style.

L’histoire sans fin de Michael Ende, illustrations de Joseph Vernot, éditions Hachette romans

Pour l’"Histoire sans fin", j’avoue, qu’au début de ma lecture, je ne les trouvais pas appropriées. J’avais des bribes d’images du film en tête. Je voyais de la couleur, de l’animation, du numérique... Quelle erreur !
Pour reposer mes yeux entre chaque chapitre, j’ai pris le temps de mieux les observer et j’ai découvert des détails, des ombres, des contours d’une extrême minutie, travaillés avec intelligence. Puis c’est devenu un jeu, avant chaque chapitre, je scrutais l’illustration en essayant de deviner les personnages que j’allais y rencontrer. Au final, je trouve qu’elles sont juste parfaites car elles n’influencent pas l’imaginaire, elles suggèrent délicatement ce qu’il va se passer si l’on prend le temps de bien les observer. 

Cet ouvrage est un énorme coup de cœur tant pour le récit de Michael Ende que pour la qualité de cette édition publiée par les éditions Hachette romans avec les belles illustrations de Joseph Vernot ! Bravo.
Blog partenaire :
Ma Cabane à livres

L’histoire sans fin
Texte de Michael Ende, traduit par Dominique Autrand
Illustrations de Joseph Vernot
Publié en 2014 les éditions Hachette romans
Âge : à partir de 12 ans

Merci aux éditions
Hachette Romans

Et juste pour le plaisir  :
(Ne me remerciez-pas, c’est cadeau, pour celles et ceux qui connaissent et qui auront forcément le refrain dans la tête toute la journée ;-))


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton ou Pinterest !

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 17 janvier 2015

Une semaine / un look # 27 [Samedi mode]

Le look Funny girafe

Comme habiller ma fille devient de plus en plus difficile, que ses goûts s'affirment et que nous ne sommes pas toujours d'accord... J'ai décidé de me faire plaisir, le samedi, en lui concoctant, ici, des p'tits looks sympas. Juste pour l'imaginer dedans ;-)

Le look Funny girafe

1. Boîte en métal Chupa Chups chez Urban Outfitters
10 €

2. Cardigan Alpaga Raphael Jaune par Le Petit Lucas du Tertre chez Smallable
79,20 €

5,49 €

4. Short fille SECUNDO chez Marèse
32,00 €

5. Sneakers en toile de coton par Hydrogen Kid chez Luisaviaroma
70,00 €

6. Collants Côtelés Rose par Caramel Baby & Child chez Smallable
28,00 €

7. T-shirt imprimé manches courtes par R kids chez La Redoute
9,99 €

Ce billet est ma participation au Samedi Mode de Lucky Sophie.
Son billet du jour : "Les chaussures qui clignotent : Sketchers ! [Samedi Mode]"

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton ou Pinterest !

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 14 janvier 2015

La tête dans les étoiles avec les éditions Usborne

Deux beaux ouvrages pour en savoir plus sur l’univers !

Et si l’on prenait un moment pour regarder au-dessus de nos têtes ? Tout là haut..., encore plus haut ! Là où les planètes, les étoiles, les comètes ou autres astéroïdes suivent leur grande course dans ce vaste univers ! Joli programme non ?
Pour expliquer cette immensité aux petits, de manière simple et ludique, les éditions Usborne ont publié deux ouvrages très bien faits. Remplis de rabats, de pages qui se déplient, de jolies illustrations, ils ont tout pour séduire et passionner les enfants.

Fenêtre sur l’Univers


Fenêtre sur l'univers - éditions Usborne

Cet ouvrage, publié dans la collection "Fenêtre sur...", est une mine d’informations dont une grande partie est dissimulée sous les 70 rabats qui sont à soulever ! Autant dire que les enfants vont adorer, eux qui aiment toucher, manipuler et trouver des réponses.

Fenêtre sur l'univers - éditions Usborne

Il se compose de 13 chapitres aux titres clairs et évocateurs, comme par exemple : "Où se trouve l’Univers ?", "Notre place dans l’espace", "Le commencement... et la fin", "Observer l’univers",...
Les mordus d’astronomie seront conquis, c’est certain. Mais les autres également car les textes, bien que scientifiques, sont très justement vulgarisés pour être accessibles à tous. Alors, bien sûr, pour les plus jeunes, certaines notions resteront un peu obscures. Néanmoins ils apprendront les bases de l’astronomie et trouveront des réponses à leurs questions.

Fenêtre sur l'univers - éditions Usborne

Sur un ton sérieux mais abordés de manière ludique, de nombreuses notions et des faits concrets sont expliqués : ce qui compose l’univers, notre galaxie, la voie lactée (d’ailleurs, savez-vous pourquoi elle porte ce nom poétique ?), le big-bang, la naissance et la mort de la planète terre, les atomes...

Fenêtre sur l'univers - éditions Usborne

Les textes sont courts (et il vaut mieux vu le sujet !) et sont tous accompagnés de dessins explicites adaptés aux enfants. Des petites anecdotes ponctuent les données scientifiques et historiques. Car il est également question de l’histoire de l’astronomie avec plusieurs dates et faits marquants.

Fenêtre sur l'univers - éditions Usborne

Un livre passionnant qui, pour moi, se lit petit à petit, histoire de ne pas embrouiller les plus jeunes avec trop de données en même temps ;-) Il leur permet de comprendre où et à quelle échelle nous nous situons dans ce vaste univers !
Et c’est surtout un livre à conserver car en grandissant, certains points restés nébuleux deviendront plus abordables !

Fenêtre sur l'univers
Texte de Alex Frith
Illustrations de Lee Cosgrove
Publié en 2014 par les éditions Usborne dans le collection Fenêtre sur...
Âge : à partir de 5 ans

Mon livre des planètes et des étoiles


Mon livre des planètes et des étoiles - éditions Usborne

Dans celui-ci, pas de rabats mais 4 dépliants géants tout aussi appréciés des enfants ! Cet ouvrage est très clair dans ses informations et présente de superbes illustrations qui ne pourront pas laisser les enfants indifférents.

Mon livre des planètes et des étoiles - éditions Usborne

La découverte commence par une présentation de notre planète terre et tout ce qui lui tourne autour : la lune et les satellites. Puis, nous pénétrons dans le système solaire avec 4 pages dépliées. Visuellement c’est extrêmement parlant : toutes les planètes gravitent autour du soleil, dans l’ordre de distance et avec leurs proportions de taille. Jupiter est impressionnante ! Je ne savais pas qu’elle pouvait contenir plus d'un millier de fois la Terre...

Mon livre des planètes et des étoiles - éditions Usborne

Plus on avance dans l’ouvrage, plus on s’éloigne de chez nous. Après un chapitre sur le soleil, nous voici face aux supers étoiles et aux galaxies géantes, encore proposées sur un déploiement de 4 pages !

Mon livre des planètes et des étoiles - éditions Usborne

Une fois le tour de l’univers effectué, place à l’exploration de l’espace par l’homme. De Spoutnik 1 à la Station Spatiale Internationale, sans oublier les robots envoyés sur Mars, les principaux engins spatiaux sont représentés en dessin, nommés et commentés de textes courts qui vont à l’essentiel.

Mon livre des planètes et des étoiles - éditions Usborne

Un peu plus didactique que le précédant dans sa construction, on pourrait penser qu’il s’adresse à un public plus grand. Mais pas du tout, il me paraît d’ailleurs plus clair car un peu moins fourni en détails (très nombreux dans les rabats de l’ouvrage précédent).
Encore un livre à conserver précieusement car adapté à plusieurs âges !

Mon livre des planètes et des étoiles
Texte de Emily Bone
Illustrations de Fabiano Fiorin
Publié en 2014 par les éditions Usborne dans la collection Mon grand livre
Âge: à partir de 5 ans

Merci aux éditions
Usborne

C'était ma participation n°8 au rendez-vous du mercredi "Chut les enfants lisent" organisé par Yolina sur son blog : Devine qui vient bloguer.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton ou Pinterest !

Rendez-vous sur Hellocoton !