dimanche 27 octobre 2013

L'objet de la semaine #16

Mon vieux plumier Hello Kitty "Presents are a kitten's friend*" by Sanrio

Cette semaine, place à mon plumier "Pleasantime" Hello Kitty, by Sanrio, qui date de 1985 !
Pourquoi ?

Mon plumier "Pleasantime" Hello Kitty

 - Parce que je vous avais parlé, la semaine dernière, d'une nouvelle trouvaille estampillée Hello Kitty qui provient de chez mes parents.
- Parce que j'avais dit que je la laverais et vous la montrerais et que je tiens mes engagements, contrairement à certaines personnes qui n'ont aucune valeur morale. (Ceci est une remarque purement personnelle, qui n'a rien à voir avec l'objet mais qui a pour simple but de me soulager.)
- Parce que des plumiers comme celui-ci, on n'en fait plus (du moins, je n'en vois plus).
- Parce que ses couleurs me mettent de bonne humeur (et j'en ai drôlement besoin en ce moment).
- Parce qu'avec son double étage, on peut mettre beaucoup de petites choses mimis dedans !
- Parce que les cadeaux ne sont pas que les amis des chats*, ils sont mes amis aussi ;-)
- Parce que, certes, il est un peu abimé mais encore tout à fait utilisable...
- Parce que j'avais envie de vous le montrer et pis c'est tout :p

Mon plumier "Pleasantime" Hello Kitty

Mon plumier "Pleasantime" Hello Kitty

Mon plumier "Pleasantime" Hello Kitty

L'objet de la semaine c'est quoi ?
Toutes les fins de semaines je vais essayer de vous présenter un objet, clin d'œil à ma semaine passée. Ce pourra être un objet pour lequel j'ai craqué (que je l'ai acheté ou bien repéré), juste pour le plaisir de vous le montrer. Mais aussi un objet qui traîne chez moi depuis pas mal de temps.

Si vous avez envie de me faire partager votre objet de la semaine, n'hésitez pas à m'envoyer votre lien !
Bonne fin de week-end.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 26 octobre 2013

Une semaine / un look # 3 [Samedi mode]

Cette semaine le look petit panda !

Comme habiller ma fille devient de plus en plus difficile, que ses goûts s'affirment et que nous ne sommes pas toujours d'accord... J'ai décidé de me faire plaisir, le samedi, en lui concoctant, ici, des p'tits looks sympas. Juste pour l'imaginer dedans ;-)

Look petit panda

1. Collier boules par Oeuf NY (Tricoté à la main dans des conditions de commerce équitable en Bolivie) chez little Michèle et Noëlle
33 €

2. Moufles Panda par Mini Rodini chez Smallable
35,00 €

3. Pull en laine vierge - Panda par Happyeti chez Prairymood
65 €

4. Collants unis en tricot chez Okaïdi
5,95 €

5. Short cinq poches chez Benetton
25,95 €

6. Chuck taylor all star street leather mid k par Converse chez Sarenza
65,00 €

Ce billet est ma participation au Samedi Mode de Lucky Sophie.
Son billet du jour : "Le sac à langer, c'est jusqu'à quel âge ? Mon Caprice JJ Cole !"
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 24 octobre 2013

Et encore un Panda petit panda !

♥ Papa panda, Pandi, Tigri et Mimiko ♥

Quand je vous avais raconté notre journée du patrimoine, malades, devant "Mon voisin Totoro", sur ma page FB, La bibliothèque de Chlop m'avait gentiment conseillé "Panda petit panda", dont je n'avais jamais entendu parler...
Curieuse, je m'étais de suite renseignée et avait découvert, avec délectation, une œuvre de jeunesse d'Hayao Miyazaki qui m'avait échappé !
Je me devais de réparer cela et c'est tout simplement en consultant le catalogue de ma médiathèque que j'ai pu le trouver.
Nous avons donc visionné cette petite merveille en famille !

"Panda petit panda" de Isao Takahata et Hayao Miyazaki

Alors certes, c'est un dessin animé qui a un peu vieilli (Comme notre chère Heidi, je ne sais pas si vous vous en rappelez ?), en même temps il date de 1972/1973. Mais on y perçoit tous les ingrédients qui feront le succès des productions du studio Ghibli, fondé justement par les deux compères Isao Takahata et Hayao Miyazaki en 1985.
On retrouve d'ailleurs dans "Mon voisin Totoro" des attitudes empruntées au Papa Panda et notamment ce fameux sourire plein de dents, légèrement  inquiétant !

"Panda petit panda" de Isao Takahata et Hayao Miyazaki

Il s'agit en fait de deux courts métrages d'animation.

Le premier, "Les Aventures de Petit Panda" (33 mn), est celui de la rencontre entre Mimiko, une petite fille orpheline mais très joyeuse et insouciante, d'un bébé panda et son papa. Alors que sa grand-mère doit partir quelques jours en ville, Mimiko se retrouve seule dans la maison et ce n'est pas pour lui déplaire. C'est alors qu'un petit panda et son papa décident de s'inviter. Tous deux se sont échappés du zoo. 

"Panda petit panda" de Isao Takahata et Hayao Miyazaki

Tandis que Mimiko s'improvise maman de Pandi, Papa Panda décide qu'il faut manifestement un papa à Mimiko et qu'il fera très bien l'affaire. Drôle de famille que voilà... Que doit faire un papa ? Porter un chapeau, lire le journal, fumer sa pipe et aller au travail (ou commencer son travail par un jour de congé, hein !)... Leur quotidien n'est que bonheur, jeu, complicité, jusqu'au jour où un policier venu prendre des nouvelles de la petite fille, aperçoit Papa Panda...

"Panda petit panda" de Isao Takahata et Hayao Miyazaki

Le second, "Le Cirque sous la pluie" (38 mn), voit l'arrivée dans la maison d'un bébé tigre échappé d'un cirque. La découverte de Tigri par nos trois amis est un véritable clin d'œil à "Boucle d'or et les trois ours" à la différence qu'il n'est pas chassé, bien au contraire ! Après avoir ramené le petit déserteur à sa maman, un déluge s'abat sur la région qui est rapidement complètement inondée. Pas effrayés le moins du monde, Papa panda, Pandi et Mimiko, s'installent sur le toit de la maison pour pêcher, lorsqu'ils reçoivent un appel au secours de Tigri. Les animaux du cirque sont en danger !

"Panda petit panda" de Isao Takahata et Hayao Miyazaki

Une totale régression pour moi véritable une mordue des dessins animés japonais des années 80 qui ont bercé ma jeunesse. Le trait du dessin est simple, on voit d'ailleurs qu'il y a très peu de détails ajoutés par rapport au storyboard (en bonus du dvd), mais le charme opère. Ly Lan a adoré et a rigolé tout le temps, et ça paraît logique puisque Panda petit panda est destiné aux enfants.
"Panda petit panda" de Isao Takahata et Hayao Miyazaki

Ne le regardez pas si vous pensez découvrir un grand Miyazaki, hyper travaillé, à multiples lectures... Mais Regardez-le si vous voulez vous immerger dans un univers poétique, drôle et coloré avec vos enfants et votre âme d'enfant !


Et pour un avant goût, voici la bande annonce du film, sorti chez nous en salle en 2009 !



Panda petit panda
Réalisateur : Isao Takahata
Scénario : Hayao Miyazaki
Âge : A partir de 3 ans
Distribué par Gebeka films
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 22 octobre 2013

En avant la musique Rémi !

"La vie est plus jolie, quand on joue entre amis..."

Quand j'ai reçu le communiqué de presse des éditions Clochette sur "En avant la musique Rémi" de Maureen Dor, je n'ai pas hésité une seconde ! D'une part, je savais que l'histoire de ces petits instruments de musique, bien décidés à se rebeller pour jouer leurs propres notes, plairait beaucoup à Ly Lan. D'autre part je trouve la collection Les Zygomots extrêmement bien pensée, et depuis que nous avons certains ouvrages à la maison, ils connaissent toujours un franc succès.

Le principe fonctionne très bien : une histoire originale bien rédigée et joliment illustrée, accompagnée d'un cd 4 pistes comprenant l'histoire lue par Maureen (bon, j'avoue, nous avons cessé de chercher à rivaliser, elle est meilleure que nous... dixit Ly Lan), une chanson originale chantée par Maureen également, sa version instrumentale, et l'histoire, à nouveau, mais en mode ludique avec des mots manquants à trouver, excellent pour la mémoire (et pas que celle des enfants ;-)).

Un concept qui assure et "En avant la musique Rémi" ne déroge pas à la règle, bien au contraire ! Car cette histoire a tout pour nous mettre en joie sur un rythme très entraînant...

En Avant La Musique Rémi, de Maureen Dor et Julie Grugeaux

Rémi, petit violon bougon, ne fait que râler... (hmm qui reconnaît son enfant ? Allé pas de honte à avoir... Ly Lan s'est même reconnue toute seule !). Il ne veut pas se lever, encore moins se laver, ni même manger. Car Rémi, contrairement à ce que toute sa famille souhaite pour lui, ne veut pas devenir premier violon ! Il rêve de liberté, de pouvoir jouer les notes qui lui plaisent, de changer de style musical. Alors les répétitions avec le chef d'orchestre se révèlent toujours catastrophiques et Rémi se rebelle ! A bat la musique classique qu'on lui impose. Il sabote les mélodies avec des fausses notes jusqu'à ce que son grand-père Violoncelle le punisse et le renvoie dans sa chambre (Là encore, il y en a une qui m'a regardée d'un air complice... "va dans ta chambre" : ici on connaît !).

En Avant La Musique Rémi, de Maureen Dor et Julie Grugeaux


Mais Rémi est bien content, il n'attendait que ça : quitter ces répétitions obligatoires et barbantes. Sans le savoir le petit violon est suivi par trois autres instruments, tous émerveillés par sa force de caractère : Piccolino, la petite flûte, Trompinette, la bébé-trompette et Tambourin, le jeune tambour ! Ah la liberté tant attendue ! 

En Avant La Musique Rémi, de Maureen Dor et Julie Grugeaux

Les quatre amis s'installent dans la chambre et improvisent un bœuf endiablé, durant lequel chacun prend plaisir à jouer et à s'accorder mélodieusement aux autres. Rapidement la musique se fait entendre par la fenêtre et tous les habitants de l'immeuble viennent dans la cour, organisant une grande fête. Quand la famille Cordes arrive, tous sont étonnés mais fiers de retrouver leur petit Rémi en train de jouer, avec ses copains, de si belles notes et sans aucune partition !
La fête peut donc continuer...

Les amateurs de musique sont servis et les enfants découvrent avec bonheur le vocabulaire et la grande variété des instruments : guitare, contrebasse, violoncelle, clarinette, flûte, trompette, trombone à coulisse, grosse caisse, accordéon, harpe, triangle, banjo, chef d'orchestre... l'occasion d'approfondir leurs connaissances musicales.
Et un grand nombre d'enfants se retrouvera aisément dans ce petit Rémi, contraint de travailler une partition imposée et qui fait tout pour se faire remarquer (et même renvoyer), afin de prouver aux adultes, qu'avec un peu plus de liberté et des amis, de belles réussites sont possibles.

En Avant La Musique Rémi, de Maureen Dor et Julie Grugeaux


J'ai découvert avec grand plaisir les illustrations de Julie Grugeaux, artiste girondine (donc voisine !) que je ne connaissais pas. "En avant la musique Rémi !" est son premier album jeunesse et c'est une franche réussite. Elle y joue avec différentes matières : les dessins colorés sont agrémentés de collages de tissus ou de papiers découpés, voire déchirés. Ce qui donne un univers très original, coloré et très gai, parfaitement adapté à l'histoire.

Mention spéciale pour la chanson, hyper entraînante qui donne envie de danser et de s'inviter dans cette cour d'immeuble pour faire la fête avec tous ces instruments !

Un grand merci aux éditions Clochette pour l'envoi de ce superbe album.

Challenge Je lis aussi des albums 2013En Avant La Musique Rémi
Texte de Maureen Dor
Illustrations de Julie Grugeaux
Chanson de Maureen Dor et Jérôme Dedina
Publié en 2013 aux Éditions Clochette, dans la collection les Zygomots.
Âge : 3 à 6 ans
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 20 octobre 2013

L'objet de la semaine #15

Notre peigne kawaii My Melody by Sanrio

Cette semaine, place à mon vieux peigne kawaii, My Medoly by Sanrio, qui date de 1976 !
Pourquoi ?

peigne kawaii My Melody by Sanrio

 - Parce qu'hier nous sommes allés chez mes parents déposer notre fille pour 4 jours de vacances !!! (Yahou ! Bonheur ! Ce matin je me suis réveillée à 8h30, c'est peut-être rien pour vous mais, yers 8h30 quoi !!! pour moi c'est juste une grasse mat'... Bon ok on s'en fiche !)
- Parce que comme à chaque fois, vu que mes parents font leur grand rangement en vu de leur déménagement, j'ai retrouvé quelques pépites de mon enfance ;-)
- Parce que ce peigne, je m'en rappelle, que je l'adore et que, bien sûr, avec sa jolie couleur rose, il plaît déjà à LL. Alors comme elle est de plus en plus soigneuse, je vais lui prêter ! (Han comment je suis sympa !)
- Parce qu'il a 37 ans et que je le trouve plutôt bien conservé pour son âge...
- Parce que My Medoly ça nous change un peu de Hello Kitty, bien que j'ai également ramené une autre petite merveille, moins bien conservée certes, mais avec une adorable kitty dessus. Je la nettoie et je vous la montre (semaine prochaine peut être ?).
- Parce qu'il a un miroir intégré, bien pratique pour une p'tite coquette.
- Parce qu'il est kawaii tout simplement ♥♥♥

peigne kawaii My Melody by Sanrio

peigne kawaii My Melody by Sanrio

peigne kawaii My Melody by Sanrio

L'objet de la semaine c'est quoi ?
Toutes les fins de semaines je vais essayer de vous présenter un objet, clin d'œil à ma semaine passée. Ce pourra être un objet pour lequel j'ai craqué (que je l'ai acheté ou bien repéré), juste pour le plaisir de vous le montrer. Mais aussi un objet qui traîne chez moi depuis pas mal de temps.

Si vous avez envie de me faire partager votre objet de la semaine, n'hésitez pas à m'envoyer votre lien !
Bonne fin de week-end.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 19 octobre 2013

Une semaine / un look # 2 [Samedi mode]

Comme habiller ma fille devient de plus en plus difficile, que ses goûts s'affirment et que nous ne sommes pas toujours d'accord... J'ai décidé de me faire plaisir, le samedi, en lui concoctant, ici, des p'tits looks sympas. Juste pour l'imaginer dedans ;-)

look fille

22,99€

2. Iwako Polar Bear Necklace chez Pop Cutie accessories
15.00 € l'un

3. T-shirt à manches longues chez Benetton
9,95 €

4. Jupe en tulle couleur "Fjord" par Billieblush chez Atelier de Courcelles
49,00 €

5. Ballerine enfant par La Redoute création chez La Redoute
34,99 €

Ce billet est ma participation au Samedi Mode de Lucky Sophie.
Son billet du jour : "Les pulls sont de sortie !"
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 17 octobre 2013

Quand un panda guide mon choix...

... s'ensuit un énorme coup de ♥ pour des "Petits contes zen"

En ce moment, sans doute depuis que nous avons regardé Mon voisin Totoro, je ne sais pas ce qui me prend, mais je commence à développer une légère obsession pour les pandas !
De plus, sur les conseils de La bibliothèque de Chlop, nous avons visionné "Panda, petit panda" (Je pense que j'en ferai une chronique sous peu) et maintenant, j'en vois partout, même sur les habits ! (Pas pour moi hein^^ j'en suis pas encore là...)
C'est donc tout naturellement que la semaine dernière, lors de notre visite à la médiathèque, j'ai mis dans mon panier l'album "Petits contes zen" de Jon J Muth.
La couverture avait tout pour me séduire : un beau panda, sur un toit, avec une ombrelle rouge, tel un funambule, sous une branche de cerisier en fleur !

"Petits contes zen" de Jon J Muth

Je sais que la couverture ne fait pas toujours le moine mais, sur ce coup-là, si ! L'intérieur est tout aussi sublime et original. La particularité de ce livre relève de sa composition. L'histoire principale, illustrée par de belles aquarelles colorées, est entrecoupée de trois petits contes asiatiques, aux dessins réalisés à la plume noire, dans un style complètement différent.

L'ouvrage nous présente une fratrie de trois enfants - Charles, Anna et Martin - dont le voisin n'est autre qu'un grand panda nommé Eau-Paisible (tout un symbole !). Chacun leur tour, les enfants vont lui rendre visite. Et leur nouvel ami va leur distiller un peu de sa sagesse par le biais de trois histoires à méditer.

"Petits contes zen" de Jon J Muth

La première à se rendre chez Eau-Paisible est Anna, la cadette, qui, en allant prendre le thé, le trouve confortablement installé sous une tente que lui a offerte son oncle Tsukimi. Ce dernier a pour habitude d'offrir des cadeaux le jour de son anniversaire ! L'occasion pour le maître zen de lui raconter l'histoire d'"Oncle Tsukimi et la lune", un conte issu de la littérature bouddhiste, sur la générosité et l'abnégation.

"Petits contes zen" de Jon J Muth

Puis c'est au tour de l'aîné, Martin, de rendre visite à Eau-Paisible qu'il va trouver au sommet d'un grand arbre. Pendant que Martin s'interroge sur les risques de tomber, Eau-Paisible lui propose une histoire : "La chance du paysan". Celle-ci provient de la tradition taoïste et prête à réfléchir sur les aléas de la vie qui pour certains relèvent de la chance et pour d'autres de la malchance.

"Petits contes zen" de Jon J Muth

Enfin Charles, le petit dernier, très contrarié par son frère, décide d'amener tous ses jouets chez Eau-Paisible. Après une agréable après-midi de baignade, Charles est désolé d'avoir pris toutes ses affaires, d'autant qu'il faut maintenant les rapporter ! Tout en l'aidant, Eau-Paisible en profite pour lui raconter un conte bouddhiste intitulé "Un lourd fardeau"... Cette magnifique histoire (Sans doute celle qui me touche le plus, car malheureusement me ressemble) aborde le thème de l'importance du détachement, savoir passer à autre chose sans ruminer et continuer à porter un fardeau passé.

"Petits contes zen" de Jon J Muth

Chaque conte est prétexte, pour les deux personnages, à réflexion et discussion, et la conclusion d'Eau-Paisible faite à chacun des enfants est d'une justesse et d'une finesse admirable.

Cet album, découvert par le hasard de ma lubie du moment, est au final un énorme coup de cœur. Et même s'il est destiné à la jeunesse, je peux vous assurer qu'il fait également réfléchir les parents !

N.B. : Il existe un second volume "Nouveaux contes zen", publié trois ans après, également chez Circonflexe, qui a l'air tout aussi magnifique, malheureusement pour moi, il n'est pas dans ma médiathèque :/

Petits contes zen
Texte et illustrations de Jon J Muth
Traduction de l'américain par Catherine Bonhomme
Publié en 2005 par les éditions Circonflexe
Âge : 6-8 ans
Challenge Je lis aussi des albums 2013 Challenge Des contes à rendre
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 15 octobre 2013

L'enfant et l'Oiseau blanc

Un voyage émouvant au pays blanc des Inuits

Le mois dernier, je vous avais parlé de mes derniers achats en libraire. Trois coups de cœurs imprévus : "Le gang des gigoteurs" de Muriel Zürcher et Bérengère Delaporte, "Charabia & Chaballo" d'Anne Loyer et Agnès Domergue et "L'enfant et l'Oiseau blanc" de Nancy Guilbert et Emilie Dedieu.
Trois achats d'impulsion qui prennent tout leur sens dans une librairie où l'on peut toucher, feuilleter, sentir les livres. Des achats, je l'avoue, que je n'aurais, sans doute, jamais faits sur Internet. (Pourtant j'achète beaucoup en ligne, mais pas de livres.) J'aurais ainsi manqué ces excellents ouvrages.
Bref, je ne suis pas une militante acharnée mais je tiens, quand même, à souligner l'importance que revêt à mes yeux la librairie physique. Un lieu de découverte dans lequel on se laisse guider par les présentoirs, par les conseils du libraire ou par ses émotions.

L'enfant et l'Oiseau blanc de Nancy Guilbert et Emilie Dedieu

Il est vrai que j'avais déjà repéré "L'enfant et l'Oiseau blanc" sur internet. Certes, il était, comme tant d'autres, dans ma liste de livres à acheter ou à emprunter en bibliothèque...
Mais, ce jour là, quand je l'ai eu entre les mains, que j'ai pu admirer les superbes illustrations d'Emilie Dedieu, que j'ai lu l'histoire émouvante de Nancy Guilbert, il s'est passé quelque chose. Un sentiment... qui ne s'explique pas. Enfin si, un peu quand-même, du moins, je vais essayer ;-)

Ce que j'aime beaucoup dans les albums, c'est de pouvoir partir, avec Ly Lan, à la rencontre d'autres cultures grâce à des histoires poétiques, des contes. Lui montrer simplement la différence, tant sur la façon de vivre que sur les traditions, sur l'apparence que sur l'esthétique. Et c'est bien ce que nous avons trouvé dans cette belle histoire qui nous entraîne au pays du froid, celui du grand blanc, chez les inuits. Un dépaysement, mélangeant le cercle polaire et le pays des rêves.

L'enfant et l'Oiseau blanc de Nancy Guilbert et Emilie Dedieu

L'histoire est celle d'Anouka, une petite fille envahie par une grande tristesse à la mort de son vieux chien Hiko. "Il est parti au pays blanc". Sa grand-mère, Maminouk, essaie, tant bien que mal, de la consoler avec ses mots. Mais rien n'y fait, Anouka reste prostrée. Très inquiète Maminouk fait appel au protecteur des enfants, l'Oiseau Blanc. Et ce majestueux volatile apparaît alors devant la petite fille. Il l'emmène sur son dos pour un long voyage de trois jours, durant lesquels chacun prendra soin de l'autre. Une fois arrivée, Anouka ferme les yeux et retrouve Hiko pour un dernier moment de complicité. Mais son rêve est de courte durée et le silence polaire est interrompu par un léger bruit. Des retrouvailles fugaces, certes, mais une trouvaille est là, devant elle, qui va lui redonner espoir et joie de vivre.  

L'enfant et l'Oiseau blanc de Nancy Guilbert et Emilie Dedieu

Malgré une thématique délicate à appréhender pour les enfants, Ly Lan a beaucoup aimé cet univers féerique où la tristesse et la réalité se mêlent au réconfort et à l'imaginaire. Elle a très bien intégré le sens de l'ouvrage et s'est régalé des superbes illustrations aux tonalités roses, bleues et blanches.

Nancy Guilbert évoque avec beaucoup de tendresse et de poésie la peine engendrée par la perte d'un animal de compagnie, et même au-delà, par celle d'un proche. On se retrouve dans le désarroi de cette grand-mère qui peine à consoler et qui pour expliquer, s'en remet à ses croyances personnelles. 

L'enfant et l'Oiseau blanc de Nancy Guilbert et Emilie Dedieu

Les illustrations d'Emilie Dedieu sont sublimes et nous plongent dans le froid arctique. Je ne saurais décrire sa technique qui me semble être un savant mélange entre coups de crayon et colorisation informatique. Quoi qu'il en soit, cela fonctionne très bien, et son style est tout à fait original. Les émotions d'Anouka, parfaitement lisibles sur son visage, sont poignantes et les animaux, majestueux ou attendrissants, se fondent sur des arrière-plans particulièrement soignés où flocons de neiges et étoiles scintillantes se mélangent à merveille.

Voilà un album que je suis ravie d'avoir dans notre bibliothèque et qui pourra nous être bien utile, le jour à notre chatte Zia s'en ira au pays blanc...

L'enfant et l'Oiseau blanc
Texte de Nancy Guilbert
Illustrations de Emilie Dedieu
Publié en 2013 par Les P'tits Totems
Éditions dans la collection Histoires du soir
Âge : de 4 à 9 ans
Challenge Je lis aussi des albums 2013 Challenge Des contes à rendre
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 13 octobre 2013

L'objet de la semaine #14

Ses tampons encreurs, hyper mignons et colorés, offerts par Maman Clémentine !

Cette semaine, place à ses (futurs*) nouveaux tampons encreurs, de la marque Hema, gentiment offerts à Ly Lan par Maman Clémentine.
Pourquoi ?

Tampons encreurs hema

 - Parce que c'était l'objet de la semaine dernière, mais qu'il a été méchamment remplacé par l'affiche de Marianne Barcilon... (Ouh la vilaine ! Oui, je sais, mais c'est pour mieux en parler aujourd'hui ;-))
- Parce que c'est un super cadeau surprise envoyé par Maman Clémentine à Ly Lan, qui n'en a même pas vu la couleur ! (Sympa la mère qui se garde les cadeaux...)
- *Parce que je vais m'expliquer : c'est l'anniversaire de Ly Lan le mois prochain, et je, enfin, nous la trouvons un peu trop gâtée en ce moment... Ce sera donc son cadeau d'anniversaire de la part de Maman Clémentine & Mam'zelle Lulu.
- Parce que ce sera une activité parfaite pour nos futurs mercredis pluvieux !
- Parce que j'avais repéré ces jolis tampons sur son blog ici, et là aussi, et que Mam'zelle Lulu avait l'air de s'éclater avec... (Jalousie quand tu nous tiens !)
- Parce que je cherchais depuis un moment des tampons pratiques et jolis pour ma fille... ben voilà, Maman Clémentine a trouvé pour moi.
- Parce que je ne connaissais pas la marque hollandaise Hema, que je viens de me rendre compte qu'il y avait des magasins près de chez moi et que, sur leur site web, j'ai repéré plein de trucs très mignons et pas chers du tout !


Tampons encreurs hema

- ♥ Parce que c'est super gentil, que je ne m'y attendais pas du tout, que j'adore les surprises... Alors un grand merci à ma "copinaute" que j'espère bien croiser en décembre ! (Hein ?^^)


Tampons encreurs hema

Tampons encreurs hema

L'objet de la semaine c'est quoi ?
Toutes les fins de semaines je vais essayer de vous présenter un objet, clin d'œil à ma semaine passée. Ce pourra être un objet pour lequel j'ai craqué (que je l'ai acheté ou bien repéré), juste pour le plaisir de vous le montrer. Mais aussi un objet qui traîne chez moi depuis pas mal de temps.

Si vous avez envie de me faire partager votre objet de la semaine, n'hésitez pas à m'envoyer votre lien !
Bonne fin de week-end.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 12 octobre 2013

Une semaine / un look #1 [Samedi mode]

Comme habiller ma fille devient de plus en plus difficile, que ses goûts s'affirment et que nous ne sommes pas toujours d'accord... J'ai décidé de me faire plaisir, le samedi, en lui concoctant, ici, des p'tits looks sympas. Juste pour l'imaginer dedans ;-)



1. T-shirt Plumes par American Outfitters chez Smallable
42,00 €
2. Veste boutonnée chez Zara
27,95 €
79,00 €
4. Broche Totoro "J'ai rien fait" par ChériChéri chez Mes habits chéris
2.50 €
5. Les Baskets Groom chez Tape à l'oeil...
dès 29€99

Ce billet est ma participation au Samedi Mode de Lucky Sophie.
Son billet du jour : "Lunettes de soleil : on ose tout ?"
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 10 octobre 2013

Le mercredi c'est danse classique grâce aux éditions Usborne

Tout pour les futurs petits rats de l'opéra !

Ma fille adore danser mais pas n'importe quelle danse, juste la danse classique ! Pointes, ronds de jambe, relevé... tout y passe. Je pensais donc l'inscrire à des cours le mercredi. Au final, elle est trop fatiguée par l'école et fait une longue sieste l'après-midi. Les cours, le tutu et les ballerines seront donc pour l'an prochain !

En attendant, on compense. Et j'avoue que sur ce coup-là, les éditions Usborne nous aident bien ! Quel rapport allez-vous me dire ? Et bien si, il y en a un !
Dans leur catalogue plus que bien fourni, j'ai pu trouver mon bonheur pour que ma fille assouvisse sa passion. Je remercie d'ailleurs chaleureusement les éditions Usborne pour l'envoi des ouvrages dont je vais vous parler.

"Le lac des cygnes" éditions Usborne

Je vais commencer par son préféré, qui sort ce mois-ci : Le lac des cygnes ! Publié dans la collection "Mon petit livre musical", il a le gros avantage d'être doté de six boutons sonores qui jouent les airs les plus célèbres du ballet de Tchaïkovski. Et comme elle aime tout particulièrement ce ballet, elle ne cesse d'appuyer sur les boutons pour écouter ses mélodies préférées, que nous soyons en train de le lire ou pas... J'entends fréquemment un de ces petits airs parvenir de sa chambre quand elle est en train de jouer !

"Le lac des cygnes" éditions Usborne

Ce livre, très bien pensé et adapté pour les petits, nous raconte l'histoire du prince Siegfried amoureux de la belle Odette, transformée en cygne par le méchant Rothbart. Sur chaque bouton musical se trouve une illustration présente dans l'ouvrage. L'enfant appuie donc pour avoir la musique correspondante lorsqu'il reconnaît la vignette au cours de la lecture. Son attention est ainsi maintenue tout au long du récit. Les illustrations aux couleurs vives tiennent une place majeure dans l'ouvrage dont la qualité est irréprochable. Un vrai coup de cœur pour ma fille !

"Le lac des cygnes" éditions Usborne

J'ajouterai que j'apprécie particulièrement la dernière double-page explicative qui offre aux parents (et aux enfants un peu plus grands) un résumé de l'histoire de la création et des interprétations majeures du ballet.
 
Le lac des cygnes
Texte de Lesley Sims
Illustrations de Anna Luraschi
Publié en octobre 2013 par les éditions Usborne dans la collection "Mon petit livre musical"
Âge : dès 3 ans


"Histoires pour petites filles" éditions Usborne

"Histoire pour petites filles" est un autre livre qui nous ravit en ce moment car il comporte, entre autres, celle du célèbre Casse-Noisette. Encore du Tchaïkovski ! Oui, mais pas que... ;-)
Certes nous y trouvons l'histoire de ce célèbre ballet dans lequel le prince Casse-Noisette va aider la jeune Clara à affronter le Roi des souris pour l'emmener au Royaume des délices assister à de grandes festivités et démonstrations de danses. 

"Histoires pour petites filles" éditions Usborne

Mais nous y découvrons également "Une journée à la ferme", "Alice au pays des merveilles", "La Reine des neiges", "Le rat des villes et le rat des champs". Chaque histoire est racontée ou adaptée par un auteur différent et il en est de même pour les illustrations. Les styles sont ainsi très variés et chacune y trouvera son bonheur ! L'ouvrage est épais, avec une couverture très soignée et un ruban rose en guise de marque-page. Un vrai livre de grande pour petite fille, le charme et la magie opèrent.

Histoires pour petites filles
Édition collective
Publié en septembre 2013 par les éditions Usborne dans la collection "Histoires pour les petits"
Âge : dès 3 ans


"J'habille mes amies : Les filles et les ballerines" éditions Usborne

Certes la lecture tient une place importante chez nous, mais les activités manuelles ne sont pas en reste ! Et quoi de mieux que des autocollants pour parfaire son apprentissage théorique de la danse ? Surtout quand on a une fille qui adore les gommettes et autres collages depuis qu'elle est toute petite...

Avec le grand cahier (quand je dis grand, il est grand : 30,5 sur 24 cm !) de la collection "J'habille mes amies" qui combine deux succès des éditions Usborne : Les filles et Les ballerines, ma fille est aux anges. Ce sont plus de 800 autocollants qui sont à placer sur des scènes en doubles-pages prévues à cet effet. Autant vous dire que c'est un album qui va durer un bon bout de temps.

"J'habille mes amies : Les filles et les ballerines" éditions Usborne

Concernant "Les ballerines", trois danseuses vont nous présenter leur salle de danse, les essayages des costumes, le maquillage, les différents ballets qu'elles aiment danser (et oui, on y retrouve "le lac des cygnes" et "Casse-Noisette" !), le rappel après le spectacle... Bref on s'y croirait.
Pour "Les filles", on retrouve bien l'ambiance des copines, toujours au nombre de trois, au club équestre, à la plage, lors d'un goûter d'anniversaire, d'un pique-nique, d'un mariage... Toutes les thématiques qui plaisent effectivement à la majorité des demoiselles !

"J'habille mes amies : Les filles et les ballerines" éditions Usborne

Les tenues et les multiples accessoires autocollants sont extrêmement jolis et réalisés avec beaucoup de détails et de minutie.

A savoir : "J'habille mes amies" est disponible en application pour iPad ®

Challenge Des contes à rendreLes filles et les ballerines
Auteurs : Leonie Pratt & Fiona Watt
Illustrateurs : Stella Baggott & Vici Leyhane
Publié en septembre 2013 par les éditions Usborne dans la collection "J'habille mes amies"
Âge: dès 5 ans 

Merci aux éditions
Usborne

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 8 octobre 2013

Des dédicaces jeunesse en pagaille ♥

Au salon "Lire en poche", j'ai rencontré...

Samedi matin, je me suis rendue seule (oui c'est plus pratique de ne pas avoir à surveiller une louloute surexcitée) au salon des livres de poche "Lire en poche", non loin de chez moi, à Gradignan. J'avais bien repéré les auteurs et illustrateurs présents sur le stand jeunesse et je suis arrivée dans les premiers, n'ayant pas envie de me retrouver entraînée par la foule ;-)

Me voilà donc, légèrement en avance, sur le stand de la librairie bordelaise Comptines, spécialisée jeunesse, trop pressée de rencontrer Marianne Barcilon, qui n'était pas encore arrivée comme les autres auteurs/illustrateurs d'ailleurs... Bah oui, voilà ce qui ce passe quand on est trop pressé !

Qu'à cela ne tienne, j'en profite pour regarder les ouvrages présentés par l'école des loisirs, principalement en format lutin poche, normal me direz-vous, pour un salon du livre de poche !

Après une légère déception de ne pas trouver Kim Ono d'Emilie de Turckheim et Marianne Barcilon (l'avis de Liyah) - forcément il ne sort que le 17 octobre chez Naïve -, ni de Fée baguette puisque éditée chez Lito... Marianne Barcilon arrive. Elle n'a même pas le temps de s'installer (la pauvre) que la dame du stand avec laquelle j'avais discuté, la ramène directement vers moi en lui disant qu'une grande fan l'attend. Gloups... Vous connaissez ce sentiment qui vous donne envie de vous transformer en petite souris pour filer rapido tellement vous êtes mal à l'aise ? Me voilà donc prise au dépourvue par cette présentation soudaine.

Heureusement Marianne Barcilon a été plus que sympathique, me proposant même d'aller chercher un exemplaire de "Kim Ono" dans sa voiture... Encore plus gênée, je décline sa proposition et fais mon choix sur le stand. Choix difficile vu le nombre d'ouvrages plus mignons les uns que les autres. Je finis par en prendre trois et regarde, hypnotisée, l'illustratrice dessiner d'une main agile, choisir ses couleurs et signer ses ouvrages... Un vrai bonheur !

Voici donc deux des livres choisis et dédicacés (le troisième est top secret, désolée ;-) :

Tout d'abord pour Ly Lan : "La tétine de Nina" de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon, parce qu'il va bien falloir qu'elle arrête de sucer sa tétine, alors Nina pourra, sans doute, lui donner des idées ! 

"La tétine de Nina" de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon

Résumé de l'éditeur : "Quand vas-tu enfin arrêter de sucer cette tétine ?", demande Maman un peu énervée à Nina. "Jamais", lui répond Nina. Elle veut l'emporter partout avec elle : au parc, à la piscine, au travail quand elle sera grande, et même à son mariage. Maman n'est pas trop d'accord. Et le loup, lui, qu'en pense-t-il ?

"La tétine de Nina" de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon

Puis pour moi : "La plus belle maman du monde" de Marianne Barcilon, parce que j'ai trouvé ce titre approprié en cette période bénite (je sais qu'elle ne durera qu'un temps) où Ly Lan me répète sans cesse "Maman tu es belle" !

"La plus belle maman du monde" de Marianne Barcilon

Résumé de l'éditeur : "Papoutsa a perdu sa maman au marché des mille marchands…
Mais comment est-elle, la maman de Papoutsa?
Eh bien, c’est la plus belle maman du monde.
Evidemment. (Car, comme a dit Oscar Wilde, la beauté est dans les yeux de celui qui regarde.)"

"La plus belle maman du monde" de Marianne Barcilon

Juste à côté, sur le même stand, se trouve Alex Sanders. Là par contre, le monde commence à arriver, il y a déjà la queue. Du coup l'approche est plus compliquée "physiquement", mais psychologiquement, je suis prête et j'ai, sans doute, l'air moins gauche... Nous avions déjà à la maison "Voilà le loup !" que Ly Lan avait adoré.
Très accessible, Alex Sanders, prend le temps de discuter et dessiner avec beaucoup d'attention. Toujours admirative, je le regarde insérer judicieusement sa dédicace, au centre de la première double page du livre, qui n'a pas de page de garde. J'adore !


"Lulu et le roi chouchou" d'Alex Sanders

J'ai choisi, ce coup-ci, "Lulu et le roi chouchou", un album qui vient de sortir, dans la série Lulu, car nous n'en avons pas ! Et cela tombe bien, car il s'agit d'une histoire d'amitié, qui correspond parfaitement aux préoccupations actuelles de ma fille.
Résumé de l'éditeur : "Lulu rencontre Chouchou, le petit roi lion.
Ils s’amusent ensemble et s’entendent bien mais quand Chouchou s’en va, Lulu est triste.
Alors il a une idée pour avoir l’impression de ne jamais quitter son ami."

"Lulu et le roi chouchou" d'Alex Sanders

Last but not least* : était présent sur le stand Libellule, librairie généraliste à Marmande, avec les éditions Syros, Yves Grevet, célèbre pour sa trilogie Méto que j'ai dévorée cet été (l'avis de Hérisson  et celui de Drawoua , entre autres, il y a eu tellement de chroniques...).

C'est avec plaisir que j'ai pu féliciter l'auteur pour sa trilogie. Tout aussi aimable et serviable que ses confrères, il m'a proposé de lui ramener mon exemplaire de l'intégrale de Méto afin de me le dédicacer. A mon grand regret, je n'avais pas le temps et les gens commençaient à affluer. Nox, son autre succès, n'étant pas sorti en livre de poche, il n'était pas disponible sur le stand. J'ai donc, tout simplement, demandé à M. Grevet de me conseiller un de ses livres et il a opté pour "L'Ecole est finie".

"L'Ecole est finie" de Yves Grevet

(L'avis de Gabriel, de Hérisson, de Kik, entre autres, c'est pareil, il y a eu énormément de chroniques...)
Résumé de l'éditeur : "2028. L'école a cessé d'être gratuite et accessible à tous. Beaucoup de parents n'ont plus les moyens de financer la scolarité de leur enfant. L'éducation des plus pauvres est alors prise en charge par des enseignes commerciales." "Un roman politique-fiction pour les enfants dès 9 ans, les adolescents et les adultes."

"L'Ecole est finie" de Yves Grevet

Et effectivement j'ai beaucoup aimé !

Voilà pour ma belle matinée au salon "Lire en poche", qui fut bien chargée en émotions !

(*Le dernier mais non le moindre)
Rendez-vous sur Hellocoton !