jeudi 30 mai 2013

L'enfant qui avait deux yeux

Quand la différence devient un don

Tous les mardis, Ly Lan revient de l'école avec un livre choisi parmi une sélection proposée par la maîtresse. Cette semaine, elle nous a ramené un livre qui m'a beaucoup intriguée : "L'enfant qui avait deux yeux".

L'enfant qui avait deux yeux de J. L. Garcia Sanchez, M. A. Pacheco et Ulises Wensell

Je lui ai lu le soir même. Le trouvant un peu compliqué pour son âge, je lui ai demandé à la fin ce qu'elle avait compris. (Ce que je ne fais jamais d'habitude) "Tu me racontes l'histoire, s'il te plaît chérie ?" Silence... "Qu'est-ce que tu as compris ?" Sourire, puis réponse nette et précise "RIEN" et elle éclate de rire.
Elle me demande donc de lui relire, ce que je fais volontiers mais en modifiant quelques mots pour rendre le texte plus accessible. Au final, même si elle n'a pas saisi la subtilité du récit sur le thème de la différence, elle a néanmoins compris l'histoire (en gros ;))

La maîtresse a peut-être fait une erreur de sélection quant-à l'âge mais elle nous a fait découvrir un livre touchant par sa fantaisie et sa poésie.
Le texte de J. L. Garcia Sanchez et M. A. Pacheco est un éloge de la différence.

"Entre hier soir et ce matin, il y avait une planète qui était très semblable à la Terre". Sur celle-ci, les habitants n'avaient qu'un oeil. Grâce à lui, ils pouvaient non seulement voir la nuit mais aussi à travers les murs, ils distinguaient l'infiniment grand de l'infiniment petit. Lorsqu'un jour, une maman comme les autres, mit au monde un enfant qui avait deux yeux. Attristés, ses parents apprirent à l'aimer car au final "il n'était pas si laid". Néanmoins c'était un enfant assisté, il était plus lent que les autres à l'école, il devait se déplacer pour voir derrière les murs, il lui fallait de la lumière pour marcher dans l'obscurité... Peu à peu il perdit confiance en lui, se sentant devenir un fardeau inutile. Un jour, pourtant, il s'aperçut qu'il pouvait distinguer quelque chose que les gens normaux ne pouvaient voir : les couleurs. Ces récits enchantèrent non seulement ses parents, mais aussi les habitants de la planète. Il devint célèbre et "tout le monde voulait savoir ce qu'il disait de la couleur des choses". Son apparence fut complètement oubliée au profit de son don exceptionnel et même lui, ne se trouva plus du tout inutile.

L'enfant qui avait deux yeux de J. L. Garcia Sanchez, M. A. Pacheco et Ulises Wensell

Ce texte, très touchant, est largement appuyé par les illustrations de Ulises Wensell, célèbre illustrateur espagnol, primé à maintes reprises. En se plongeant dans le récit, on ne s'aperçoit pas, durant la moitié de l'album, que les habitants ne voient pas les couleurs. Les peintures, certes très pales, sont légèrement roses poudrées, très douces. D'où la surprise lorsqu'un coquelicot rouge vif vient illustrer le texte "Un jour pourtant, il découvrit qu'il voyait quelque chose que les autres de voyaient pas." D'ailleurs pendant plusieurs pages, il n'est pas question du mot "couleur" dans le texte. Il faut regarder les illustrations pour comprendre ce qu'il voit. Cette mise en parallèle des deux visions est tout à fait judicieuse et esthétique.

L'enfant qui avait deux yeux de J. L. Garcia Sanchez, M. A. Pacheco et Ulises Wensell

L'ouvrage a été publié pour la première fois en 1978 aux éditions Dupuis dans la collection "Les droits de l'enfant". Il a été réédité en 2001 par les éditions Mijade mais ne fait visiblement plus parti de leur catalogue, ce qui est dommage. On trouve néanmoins des exemplaires neufs ou d'occasion sur plusieurs sites de vente en ligne, et bien sûr en bibliothèque !

Challenge Je lis aussi des albums 2013 L'enfant qui avait deux yeux
Texte de J. L. Garcia Sanchez et M. A. Pacheco
Illustrations de Ulises Wensell
Publié en 2001 par les éditions Mijade
Âge : de 3 à 6 ans
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 28 mai 2013

Un fête des mères dont je me souviendrai (et eux aussi !)

Normalement ce blog n'est pas destiné à accueillir des billets d'humeur, mais là je n'ai pas pu résister...

Cette année j'ai eu droit à une fête des mères un peu particulière, grâce à qui ? Grâce à moi, tout simplement !

Samedi, journée pourrie ! Il pleut (bah oui encore...). Je propose néanmoins à la petite famille de sortir... Ly Lan râle (en ce moment, c'est son activité favorite), son père grogne... Ok je me tais, on sortira cet aprem ! J'essaie en vain d'habiller ma fille qui veut encore mettre sa jupe qui tourne et ses ballerines.
Bon, me dis-je, c'est samedi matin, ils ont envie de lézarder à la maison, je vais les laisser tranquilles et préparer le repas.
Je préviens tout le monde : après la sieste et le goûter on sort !

La sieste se passe, le réveil grommelant de ma fille ne présage rien de bon. Je tente une nouvelle fois de l'habiller... Encore la jupe ! Je dis non, "il fait trop froid, mon amour". Le côté "déjà-entendu" de ma phrase (forcément je la lui répète tous les jours en ce moment) déclenche une superbe colère. Le ton monte, je vous passe les détails du dialogue entre une fille en plein caprice et une mère excédée !

J'appelle son père pour qu'il vienne m'aider. "Je finis un truc et j'arrive". "Qui vient goûter ?" Pas de réponse. J'insiste lourdement auprès de ma fille qui arrive en traînant les pieds. Je ne peux pas forcer son père à venir goûter donc... je me tais !
J'installe Ly Lan à table avec tout ce qu'elle aime et pendant qu'elle mange en boudant, je commence à défaire le lave vaisselle. Ça ne va toujours pas, elle râle encore, il faut que je vienne l'aider, elle fait le bébé, elle ne veut pas sortir,... Son père n'arrive toujours pas, je prends sur moi !

Jusqu'au moment où... IL arrive et je ne sais même plus ce qu'ELLE a bien pu faire à ce moment précis pour me mettre dans un rage folle !
Les mots sortent de ma bouche sans que je ne les maîtrise, mes gestes s'accélèrent, je prends une cuillère pour aller la ranger dans le vaisselier en hurlant comme une fanatique qui tiendrait un couteau, et là... la chute ! Pas la chute de l'histoire, mais ma chute à moi ! Mon pied droit glisse sur le parquet, mon pied gauche essaie de maintenir l'équilibre, c'est peine perdue, il se tord sous le poids de mon corps. Cette fois-ci je ne hurle plus de colère, mais de douleur !

Il s'approche, Ly Lan pleure. Je lui dis de s'occuper de sa fille (histoire qu'elle ne soit pas traumatisée par cette vision d'horreur ;). Il va quand même me chercher des glaçons et tous les deux viennent à mon chevet regarder de plus près comment je vais. Pas trop perturbée, au final, d'avoir vu sa mère se "vautrer" lamentablement devant elle, la petite continue de manger un chocobon tout en me demandant si ça va... La réponse est NON !
Je pars m'allonger et comble d'ironie, ils décident de sortir tous les deux (ça sent la culpabilité à plein nez...) !

Cadeau fête des mères 2013

Heureusement dimanche arrive ! Elle se réveille et appelle son père, tous les deux complotent et arrivent à pas feutrés dans la chambre. Tout sourire (ah mon dieu, qu'il me manquait ce sourire naturel, pas feint pour obtenir quelque chose) et j'ai droit à une "bonne fête maman" enjouée. Très fière, elle me récite son poème :
"C'est un poème,
Il est très court,
Il est charmant,
C'est mon poème :
Je t'aime maman."


Son père et elle m'offrent leurs cadeaux. Elle m'a fabriqué une très jolie boite en forme de cœur avec dedans un "bonbonbisou" comme dans le livre "La provision de bisous de Zou" de Michel Gay. Il a travaillé tous les soirs pendant une dizaine de jours pour me faire un montage vidéo de nos plus beaux moments familiaux.
Elle me fait plein de câlins, me demande comment va mon pied (qui entre temps a triplé de volume !)... Le bonheur (les câlins, pas le pied hein^^). Son père va nous acheter des croissants et des gâteaux pour le midi ! Et quand je me lève pour aller prendre le petit-déjeuner, elle me tient la main pour m'accompagner. "Appuie toi sur moi maman que j'aime !"
Le midi il nous mijote un de nos plats préférés. On se régale et la bonne humeur est bien là ! Elle est tout sourire et mon cœur chavire.
En cette fête des mères un peu particulière, pendant laquelle je suis restée presque tout le temps allongée, ils se sont occupé de moi, m'ont chouchoutée et personne n'a râlé ! Monsieur a même étendu le linge ;)



Alors oui, j'ai un belle entorse avec 3 semaines de repos, oui j'ai mal quand je marche, oui j'ai raté, dimanche, la seule journée de beau temps de ce printemps pourri ; Mais j'ai eu droit à une pure journée de bonheur familial et de tranquillité, pendant laquelle bouderies, caprices, "râleries", cuisine, taches ménagères ont été remplacées par sourires, bisous, "maman je t'aime", "maman comment ça va?", bons petits plats et cadeaux  ;)

Même mon médecin m'a offert une belle attelle ;) Qui dit mieux ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 25 mai 2013

L'objet de la semaine #1

Mes trois petits carnets souples de La Marelle éditions

Toutes les semaines je vais essayer de vous présenter un objet, clin d'œil à ma semaine passée. Ce pourra être un objet pour lequel j'ai craqué, que je l'ai acheté ou bien repéré, juste pour le plaisir de vous le montrer. Mais aussi un objet qui traîne chez moi depuis pas mal de temps.


Et cette première semaine je vais commencer avec 3 petits carnets souples de La Marelle éditions, designés par Mlle Héloïse. Pourquoi ?


- Parce qu'ils sont très mignons.
- Parce que j'adore La Marelle.
- Parce qu'il s'appellent "Petites notes", "Jolies pensées" et "Grandes idées", c'est tout moi ;)
- Parce qu'en ce moment je fourmille d'idées que je note à droite, à gauche et que je perds forcément.
- Parce qu'il me faut toujours faire des listes pour me rappeler ce que je dois faire.
- Parce que mon sac et déjà bien rempli et qu'il me fallait un carnet petit et léger.
- Parce qu'au lieu d'en avoir un, ben, j'en ai trois ;)


Si vous avez envie de me faire partager votre objet de la semaine, n'hésitez pas à m'envoyer votre lien !
Bon week-end et bonne fête à toutes les mamans.

Site de La Marelle éditions
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 23 mai 2013

Toc-toc c'est Yok-Yok

Floc floc c'est la pluie

Ça faisait un moment que j'avais envie de vous parler du célèbre petit lutin au chapeau rouge en forme de champignon, vivant dans une coquille de noix. En ce printemps pluvieux, j'ai opté pour un des 10 titres de la nouvelle série qui me paraissait de rigueur : "La pluie". L'occasion d'expliquer à Ly Lan le cycle de l'eau...

Yok-Yok La Pluie d'Etienne Delessert

Trente ans après sa création, Yok-Yok est de retour pour le plus grand bonheur des parents avant tout ! Il faut bien l'admettre, nous, les "adulescents" trentenaires, devenus parents, sommes bien ciblés par toutes les rééditions qui voient le jour depuis quelques années. Ce n'est que par notre intermédiaire que nos enfants sont visés ;) Mais qu'importe puisque chacun y trouve son compte !

Yok-Yok c'est la douceur de notre enfance, un univers onirique, une fascination pour un personnage original à l'époque, mais aussi une mélodie charmante, bien que légèrement entêtante, composée par Henri Dès : "On m'appelle Yok-Yok! Et tu sais pas quoi ? Je vis dans une coque... Dans une coquille de noix ! ".
Pour tous ceux qui l'auraient oubliée ou pour les curieux, petit souvenir trouvé sur Youtube :


Flash back : Yok-Yok est né à la fin des années 70 de l'imaginaire d'Etienne Delessert, artiste pluridisciplinaire mondialement connu et dont l'apport à la littérature enfantine est incontestable. Ce petit lutin fascinant apparaît d'abord à la télévision suisse dans de courts films d'animation en papier découpé. Un brin écolo, il y révèle principalement les secrets de la nature. Yok-Yok sera rapidement décliné en livre. Le succès devient mondial. Chez nous c'est dans Récré A2 en 1981 (Ah que de souvenirs ! Je vous imagine en train de sourire avec un pincement de nostalgie...) que nous firent la connaissance de ce petit bonhomme !

Et voilà que Yok-Yok est de retour ! Enfermé pendant toutes ces années dans une coquille de noix, suite à un sort jeté par la fée Carabosse, notre petit lutin a été libéré par un corbeau en 2011. Publié aux éditions Gallimard Jeunesse, Etienne Delessert a accepté, pour notre plus grand bonheur et donc celui de nos enfants, de développer de nouvelles aventures. 10 titres sont pour l'instant disponibles.

Yok-Yok La Pluie d'Etienne Delessert

Dans "La pluie", Yok-Yok et ses inséparables amis, Noire la Souris et Josée la Chenille, surpris par une averse, s'abritent sous une grande feuille. Yok-Yok y trouve une belle opportunité pour leur expliquer le cheminement de l'eau. A bord de la fameuse coquille de noix, ils descendent une rivière qui va se jeter dans un lac. Ils y croiseront de belles truites arc-en-ciel et un canard aux plumes imperméables. Quand la pluie cesse de tomber et que l'eau s'évapore, tous trois escaladent un arc en ciel pour aller se sécher et discuter avec le soleil. A leur descente les attend "une fleur splendide qui s'est épanoui, arrosée par l'eau de pluie".

Ce fut un bonheur pour moi de faire découvrir mon ami Yok-Yok à ma fille. L'occasion de me remémorer d'agréables souvenirs. Et vous, gardez-vous un souvenir de ce petit lutin ?

Challenge Je lis aussi des albums 2013Yok-Yok La Pluie
Texte et illustrations d'Etienne Delessert
Publié en 2011 aux éditions Gallimard Jeunesse, dans la collection Giboulées
Âge : De 3 à 6 ans

Pour en savoir plus : un entretien avec Etienne Delessert sur le site Ricoche
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 21 mai 2013

My Lylou is Beautiful grâce à Biotiful Lilou

La jupe qui tourne

Cette semaine, une très jolie surprise attendait ma Lylou dans notre boite aux lettres... Une jupe qui tourne, modèle personnalisé rien que pour elle !

La jupe qui tourne de Biotiful Lilou

C'est en participant au concours "Biotiful Lilou...c'est beau..c'est bio..c'est biotiful!!" organisé par Maman2Tilou pour le premier anniversaire de son blog, que j'ai eu la chance de gagner ce magnifique cadeau ! J'en profite d'ailleurs pour la remercier chaleureusement, non seulement pour le concours, mais aussi pour sa gentillesse !

Nous avons donc pu choisir avec Ly Lan et son papa (réunion de famille indispensable !) les deux tissus qui composeraient la jupe et sa ceinture. Car le principe de Biotiful Lilou est de pouvoir créer son propre modèle sur le site Internet. Ce fut d'ailleurs un grand moment de plaisir car l'interface du site, qui permet de créer le vêtement d'un coup de  baguette magique, est vraiment très ludique pour les enfants (et les parents !).

En plus de proposer des vêtements personnalisables pour petite fille de 6 mois à 12 ans, Biotiful Lilou les confectionne en France, dans des matières bio ou issues du commerce équitable.
Respect de l'environnement et respect de la peau de nos louloutes, que vouloir de plus ?

La jupe qui tourne de Biotiful Lilou

Le résultat ? Une jupe splendide que Ly Lan ne veut plus quitter malgré le froid ambiant. Aussitôt enfilée, il nous a fallu lui mettre ses ballerines et allumer la musique... et c'était parti pour un spectacle de danse mémorable et virevoltant !

Notre fée couturière se prénomme Véronique : avec sa baguette magique elle a transformé notre fille en danseuse étoile et fait pétiller les yeux de son papa si fier de sa petite ballerine.

La jupe qui tourne a déjà beaucoup tourné et n'est visiblement pas prête de s'arrêter !

Un grand merci à Véronique de Biotiful Lilou pour ce moment magique qu'elle nous a fait vivre grâce à sa superbe création, méticuleusement réalisée dans un tissu de qualité.

La jupe qui tourne de Biotiful Lilou

http://maman2tilou.blogspot.fr
http://www.biotiful-lilou.com/
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 17 mai 2013

Virginie Hanna & Amandine Piu : un duo de choc

Berlingot est un superhéros & Le jardin des animaux zinzins

Il y a plusieurs mois, avec Ly Lan, nous avions déjà craqué pour l'histoire de Virginie Hanna "Berlingot est un superhéros", virevoltant dans l'univers très coloré d'Amandine Piu. Après m'être renseignée sur les deux acolytes, j'ai voulu découvrir une autre de leurs collaborations : "Le jardin des animaux zinzins".

Le Jardin des animaux zinzins de Virginie Hanna et Amandine Piu 

J'avoue que je n'ai pas été déçue : reçu la semaine dernière, cet album a détrôné La fée baguette de la table de nuit de Ly Lan en moins de deux.

L'occasion pour moi de faire coup double et de vous parler des deux albums et de leurs auteurs. Ces deux jeunes femmes, bourrées de talent, qui sont devenues amies depuis leur première collaboration, viennent encore de sévir ! Leur dernier titre "Sur la route des couleurs" est sorti le 7 mars dernier.

Berlingot est un superhéros
Berlingot, jeune escargot doté d'une imagination débordante, en a marre d'être petit. Il voudrait voir ce qui se trame au dessus des coquelicots. Pour calmer sa soif de découverte, son papi Gris lui prête un livre sur les fleurs et les oiseaux. Mais la curiosité de Berlingot est loin d'être satisfaite ! Il imagine alors comment se fabriquer des ailes avec les plumes qu'il a récoltées. Si une bourrasque réussit à le faire décoller facilement, Berlingot n'a pas pensé à l'atterrissage... Et c'est Grandepatte l'araignée, toute surprise de trouver dans sa fleur un escargot échoué, qui va préparer son dîner ! A moins que Berlingot ait une autre idée...

Berlingot est un superhéros de Virginie Hanna et Amandine Piu

Une jolie histoire bien écrite, avec quelques rimes de-ci, de-là, qui viennent ponctuer le récit. Un héros attachant et ingénieux, une araignée effrayante et un grand-père rassurant : tout y est pour plaire aux petits. Sans compter l'univers graphique très coloré dans lequel évoluent insectes, oiseaux et escargots !

Berlingot est un superhéros de Virginie Hanna et Amandine Piu

Le Jardin des animaux zinzins
Cet album est plus pédagogique que le précédent. Il permet aux enfants d'apprendre à compter et à nommer les couleurs, tout en s'amusant avec les animaux de la ferme. Très ludique et interactif, il nous entraîne dans une double lecture.

L'enfant se balade avec les animaux zinzins. Page après page, il découvre l'univers coloré de chacun. Plus il avance, plus il y a d'amis. Au final tous se retrouvent pour une belle fête. Les illustrations d'Amandine Piu appuient réellement le récit de Virginie Hanna et ses animaux zinzins, très rigolos, pétillent de bonne humeur !
Le Jardin des animaux zinzins de Virginie Hanna et Amandine Piu

Parallèlement, sur chaque page, l'oiseau Pioupiou pose des questions et vient faire réagir l'enfant. Mais rien d'obligatoire, "Si tu ne veux pas lui répondre, écoute juste l'histoire". Ce double récit, avec une police de caractère différente, colorée en fonction de l'animal, est très malin : le soir, on lit juste l'histoire pour s'endormir, la journée, on répond à Pioupiou pour s'amuser !

Berlingot est un superhéros
Texte de Virginie Hanna
Illustrations d'Amandine Piu
Publié en 2011 par les Éditions Auzou, dans la collection Mes p'tits albums
Âge : Dès 4 ans

Challenge Je lis aussi des albums 2013

Le jardin des animaux zinzins
Texte de Virginie Hanna
Illustrations d'Amandine Piu
Publié en 2011 par les Éditions [MiC_MaC]
Âge : De 3 à 5 ans

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 14 mai 2013

Mon blog est dans sa chambre

Ou sa chambre est dans mon blog ?

Hier c'était atelier "je fais quelque chose avec mes mains" et ça, c'est un peu exceptionnel... Toujours collée derrière mon ordi (c'est un peu mon métier aussi...) je n'ai pour habitude que de créer des pixels. Et comme ça faisait un moment que je voulais lui acheter une guirlande pour décorer sa chambre (mais que je n'arrivais pas à me décider), en regardant mon blog, je me suis dis : "tiens, pourquoi pas ? au pire elle finira à la poubelle".

Guirlande fanions

J'ai imprimé les fanions en recto verso, pour pas avoir à les coller (amis faignants bonjour !), j'ai pris du fil de cuisine (heu ben oui j'avais que ça...) que j'ai soigneusement tressé (autrement il aurait été trop fin), j'ai troué mes triangles et hop : la bannière de mon blog dans sa chambre !

Guirlande fanions

J'avais quand même un peu peur de sa réaction (l'animal a déjà un fort caractère et des goûts bien affirmés, voyez-vous...) et bien que nenni ! Elle était super contente, elle l'a même trouvée "trop" belle. Et le soir au coucher, comme si elle voulait me réconforter sur ma créativité manuelle, elle m'a énuméré tout ce qu'elle aimait dans sa chambre et surtout sa nouvelle guirlande !

Guirlande fanions


Ne vous posez même pas la question : le joli cadre avec le prénom brodé, il n'est pas de moi, mais de ma sœur. Ah que la génétique peut parfois être injuste !

Vous trouverez un très joli DIY "Guirlande de fanions Liberty" sur le blog Merci Ginette.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 11 mai 2013

Elle craque pour la fée baguette...

"Cric crac croc, je craque et je croque"

Je sais, le jeu de mot est facile, mais c'est tellement vrai... Depuis que je suis revenue, l'autre jour, avec dans les mains ce petit livre à la couverture brillante, dont l'héroïne est une petite fille toute de rose vêtue, dans une boulangerie... et bien... rose, elle ne veut plus que je lui lise autre chose. Elle essaie même de l'apprendre par cœur !

La fée Baguette et la sorcière Traknar de Fanny Joly et Marianne Barcilon

L'exemplaire que j'ai trouvé est celui de "La fée Baguette et la sorcière Traknar".
J'ai "rencontré" cette demoiselle en lisant différentes chroniques sur des blogs et j'ai tout de suite compris que Félicité, avec son univers très "fifille" rose bonbon, hypnotiserait ma fille. Pas d'inquiétude, point de fée baguette à la maison !
Jusqu'au jour où... j'ai craqué (ben oui ! moi aussi :/), j'ai trouvé un exemplaire en parfait état à 1 euro lors d'un vide grenier....

La fée Baguette et la sorcière Traknar de Fanny Joly et Marianne Barcilon

Et voilà comment nous sommes rentrées toutes les deux dans l'univers acidulé de Félicité et son compagnon Loudoudou. Fille de boulangers, Félicité n'est pas une petite fille comme les autres, elle a un secret ! C'est une fée. Et comme toute bonne fée qui se respecte elle a une baguette... de pain ! Miam ! Quand elle récite sa formule magique "Cric crac croc je craque et je croque" et qu'elle mange un croûton la magie opère.

Dans cet épisode (le second d'une série de 16, pour l'instant...) c'est la terrible Mme Traknar, aux airs de sorcières, qui va en faire les frais. Râleuse et mal polie, elle va être transformée en un énorme baba qui tourne et fait de la musique. Une bonne leçon pour lui apprendre la courtoisie ! Et même son horrible chien Rocky n'en ressortira pas indemne.


Une histoire pleine d'humour et de bonne humeur
qui donne envie d'en déguster d'autres. L'imagination de Fanny Joly me laisse rêveuse ! Les dessins au crayon rehaussés d'aquarelle de Marianne Barcilon sont à croquer. Un vrai régal !

Challenge Je lis aussi des albums 2013
La fée Baguette et la sorcière Traknar
Textes de Fanny Joly
Illustrations de Marianne Barcilon
Publié en 2007 aux Éditions Lito
Âge : de 3 à 7 ans
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 8 mai 2013

Au pays des vents si chauds

Un vent de liberté souffle dans ce livre et dans ma maison !

Au pays des vents si chauds de Séverine Vidal et Bruno Pilorget

Aujourd'hui, je vais vous parler d'une autre trouvaille faite lors de notre week-end à La Rochelle.
Me dépêchant dans le rayon livres de la boutique souvenirs de l'aquarium, avec une fille qui courait de peluches en jouets (vive les enfants...) et son père qui courait droit vers la sortie (ah les hommes :/), j'ai à peine eu le temps de regarder ce que je prenais... Et il s'avère que, sans m'en rendre compte, comme pour "La grande vague", j'ai pris un livre publié par L'élan vert, du même illustrateur : Bruno Pilorget. Il faut croire que son sens de l'esthétique doit me toucher particulièrement.

Cet album n'est toujours pas pour l'âge de Ly Lan mais, ce sont les vacances, elle n'est pas là, alors c'est moi qui choisis ;) Les absents ont toujours tort :p Liberté quand tu nous tiens !


Avec cet ouvrage, nous voilà plongés dans un conte poétique, un voyage merveilleux, dont le héros, Nils, est le narrateur. Il y a "presque la moitié de mille ans", son peuple a dû quitter le  pays des vents si chauds à cause de la montée des eaux. Depuis, les descendants voyagent tels des nomades des airs à bord de leurs somptueuses "Géantes", montgolfières en forme d'animaux marins, à la recherche d'un "Ailleurs", terre promise par les anciens.

Au pays des vents si chauds de Séverine Vidal et Bruno Pilorget

Quand ils mettent pied à terre les gens d'en bas se méfient de ceux qu'ils considèrent comme des voleurs errants, des menteurs qui font du bruit et qui sentent la fraise grillée. Car, quand les nomades des airs font escale, ils font des fêtes où se mêlent spectacles, danses, musiques et fruits grillés. Un soir, Nils rencontre Loli, une belle amitié va naître entre les deux enfants de cultures différentes. Mais il leur faut déjà repartir. Leur "Ailleurs" les attend quelque part. La traditionnelle fête du départ sera, ce coup-ci, particulière. Entre une projection d'images des ancêtres et de la vie d'avant et le rassemblement des "Géantes" dans le ciel, le secret et la fin de l'errance sont peut-être tout proches...

Au pays des vents si chauds de Séverine Vidal et Bruno Pilorget

Au pays des vents si chauds de Séverine Vidal et Bruno PilorgetLe récit de Séverine Vidal nous transporte dans un univers onirique fait de liberté, de voyage, d'évasion. Il n'est pas sans nous rappeler la vie des gens du voyage. Le mystère est là - ce peuple joyeux à bord de ces majestueuses "Géantes" trouvera-t-il sa terre d'accueil ? - tout comme l'amitié, le sens de la famille ainsi que le respect des traditions et des anciens.

Le tout appuyé par les superbes illustrations de Bruno Pilorget. Je ne sais même pas comment en parler tellement je les trouve magnifiques. J'aurais envie de toutes les mettre en photos, le choix est difficile ! Les Géantes changent de couleurs au gré de la position du soleil, un vrai travail sur la lumière. Les fêtes sont chaleureuses et exotiques. Les tonalités chaudes ou froides alternent en fonction des situations. Le livre se regarde autant qu'il se lit.


Challenge Je lis aussi des albums 2013
Au pays des vents si chauds
Texte de Séverine Vidal
Illustrations de Bruno Pilorget
Publié en 2013 par L'élan vert, dans la collection Les Albums
Âge : A partir de 6 ans
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 7 mai 2013

La Battle des Blogs littéraires

Au détour d'une de mes balades "découverte" sur le web, je suis tombée sur le blog "Au rendez-vous Littéraire" de Stéphanie. En ce 1er mai, cette férue de livres organisait un concours de blogs littéraires : "La battle des blogs".


Le principe : Chaque semaine pendant trois jours, 6 ou 7 blogs littéraires se battent lors d'une battle organisée sous forme de vote. Tout le monde peut voter et il n'y a pas de règle, on peut voter parce qu'on aime le design, le style, les ouvrages présentés...
Les gagnants du premier tour repartiront en battle pour le second tour, etc...

Bien que débutante et ne présentant ici que des albums pour enfants, je n'en suis pas moins lectrice à mes heures perdues ;) J'ai donc décidé de m'inscrire d'une part, parce que j'ai trouvé le concept sympa (pas de gain à la clé, juste des découvertes) et d'autre part, parce que cela me donnera l'occasion de m'attarder sur les blogs pour observer leur graphisme, leur construction et leur contenu, chose que je prends rarement le temps de faire !

Le premier round commence aujourd'hui, n'hésitez pas à y faire un tour. Bonne chance à tous !
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 5 mai 2013

Tous à vos "Koï nobori" (banderole de carpe) pour une bonne "Kodomo no hi" (journée des enfants) !

Nous avons passé un week-end magnifique à La Rochelle : plein de soleil (je vous l'avais dit, c'est grâce à Akiko! ), de détente, de visites et d'émotions... Nous sommes, bien-sûr, allés à l'aquarium et c'était pour Ly Lan sa première "grande" visite : complètement ébahie, courant dans tous les sens, ne sachant même plus où regarder... Phrase clé du séjour "J'suis trop excitée" et ça faisait plaisir à voir, même si c'était fatiguant à canaliser ;)

A la boutique souvenirs, nous avons fait un petit tour au rayon livres et trouvé quelques albums bien sympathiques. C'est donc un de ceux-ci que je vais évoquer. Je me suis permise, ce coup-ci, de choisir un livre qui n'est pas pour son âge. Néanmoins, je suis certaine qu'il lui plaira plus tard :p

Il s'agit de "La Grande vague – Hokusai" de Véronique Massenot et Bruno Pilorget.
Quatre raisons à mon choix :
  • D'abord, j'aime ce livre, son histoire et ses illustrations, j'en parlerai un peu plus bas.
  • Ensuite, il est publié par l’Élan vert aux éditons Pont des art, "des histoires pour entrer dans les œuvres d'art !". Pour moi, qui ai suivi des études d'histoire de l'art, il me paraît important d'initier les enfants à la découverte de l'art.
  • De plus, il traite d'une oeuvre asiatique, une estampe, la fameuse Grande Vague de Kanagawa par Hokusai (qui pour beaucoup doit rappeler la marque Kenzo !). Comme vous le verrez au fur et à mesure de la construction de ce blog, j'ai une sensibilité particulière pour les arts et l'esthétique asiatique (pas que japonaise d'ailleurs, chinoise, vietnamienne...).
  • Enfin, l'ouvrage s'achève le jour de "Kodomo no hi" (journée des enfants) pendant la quelle les "Koï nobori" (banderole de carpe) volent au vent "symbolisant l'élan vital dont l'enfant doit faire preuve pour grandir". Et ce jour de fête tombe le 5 Mai, c'est à dire aujourd’hui !!!!!
La Grande Vague - HOKUSAI

Attardons-nous donc sur ce joli album :
L'histoire est celle de Naoki, orphelin déposé par la Grande vague, un jour d'hiver et de tempête, dans la barque d'un pêcheur nommé Taro. Or, Taro et sa femme Aki n'avaient jamais réussi à avoir d'enfant. Naoki fut donc choyé autant qu'il avait pu être désiré. Mais au fil des années le petit garçon ne grandissait pas et cherchait des réponses : Pourquoi suis-je différent ? Qui sont mes parents ? "Qui dois-je aimer vraiment ?". Des questions que se pose naturellement tout orphelin (Précisons ici qu'Hokusai lui aussi était orphelin, le thème choisi est donc fort à propos).
Un jour au bord de la mer, alors qu'il était toujours dans ses pensées, un poisson argenté lui proposa de le suivre pour lui donner des réponses. Tous deux partirent au fond de l'océan mais plus le poisson descendait dans les profondeurs obscures, plus Naoki prenait peur et voulait remonter trouver ses parents. Au moment où Naoki manifesta ses craintes, le poisson se transforma en dragon et l'amena directement dans son foyer. Le jour des "Koï nobori" (banderole de carpe), regardant les carpes flottantes de sa famille "comme portées par une grande vague d'amour", Naoki grandit.

La Grande Vague - HOKUSAI illustration de Bruno Pilorget

Le récit, plein de rimes, de Véronique Massenot est magnifiquement bien écrit, délicat et chantant, un vrai régal ! Quant-aux illustrations à la gouache et à l'aquarelle de Bruno Pilorget, elles sont juste sublimes et retranscrivent très bien l'univers esthétique de la Grande Vague de Kanagawa.
L'ouvrage se termine par quelques pages pédagogiques appréciables : une belle illustration de l'œuvre originale qui l'a inspiré, ainsi que des explications sur l'artiste, son oeuvre et les différents thèmes japonais évoqués.

Et pour celles et ceux qui, comme moi, sont fans des "Koï Nobori", en voici un créé par Madame MO, petite société française, dont toutes les créations inspirées du Japon me font craquer !


Challenge Je lis aussi des albums 2013
La Grande Vague - HOKUSAI
Texte de Véronique Massenot
Illustration de  Bruno Pilorget
Publié en 2010 par L’élan vert dans la collection Pont des arts
A partir de 6/7 ans
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 3 mai 2013

Akiko, une petite curieuse qui va nous retrouver le printemps !

Un petit conte zen de toute beauté

Parce que le printemps ne veut pas arriver et que l'on ne peut pas aller gambader dans les prés (heu, les parcs, je m'égare, pardon...), nous sommes retournées à la médiathèque faire le plein de nouvelles lectures pour les vacances.

Et j'ai trouvé bien à propos de re-emprunter un livre dont je voulais vous parler car nous l'aimons beaucoup et qui, à coup sûr, va inciter le printemps à s'installer pour de bon !

Il s'agit du "petit conte zen" : "Akiko la curieuse", d'Antoine Guilloppé. Un vrai petit bijoux ! Il existe plusieurs titres dans la même collection, tous aussi charmants les uns que les autres : "Akiko la rêveuse", "Akiko la courageuse" et "Akiko l'amoureuse" mais celui-ci reste notre préféré.

Akiko la curieuse Antoine Guilloppé

Petite japonaise en kimono, Akiko habite au pied du mont Fuji. Un matin, sur le seuil de sa porte, elle aperçoit d'étranges traces dans la neige. Mais de quel animal s'agit-il ? Curieuse, notre petite Akiko part en quête. En chemin elle va croiser un géant de glace, un très vieil arbre ainsi qu'un renard. Tous connaissent son nom et vont l'aider à affronter les obstacles pour poursuivre sa quête. Mais comment connaissent-ils son nom ? et à qui appartiennent donc ces traces ?

Un récit très poétique qui nous mène doucement de l'hiver au printemps. Car les hirondelles ont choisi Akiko pour accueillir le printemps et c'est pour cette raison, qu'"ici, au mont Fuji, tout le monde connaît la fille du printemps".

Akiko la curieuse Antoine Guilloppé


La subtilité de ce livre tient également à ses illustrations : Antoine Guilloppé n'utilise presque que le noir et blanc. Les dessins à l'encre de chine sont habillement rehaussés par des touches de couleurs en papiers japonais découpés. Plus Akiko avance vers sa découverte, plus les pages se colorent. L'apogée étant l'arrivée du printemps au pied du mon Fuji.

Challenge Je lis aussi des albums 2013
Akiko la curieuse
Texte et Illustrations d'Antoine Guilloppé
Publié en 2004 par les Editions Philippe Picquier,
dans la collection Picquier Jeunesse

Âge : A partir de 4 ans.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 1 mai 2013

Sélection de petites merveilles du mois de Mai

Ly Lan voit la vie en Rose

Voila le mois de mai, les vacances, le soleil (mouai :/) et Ly Lan fait bien ce qui il lui plaît !
Et en ce moment ce qui lui plaît c'est de voir la vie en ROSE.

Alors pour lui faire plaisir, une sélection (presque toute rose) de petites merveilles trouvées sur le net.

articles roses : cartes d'invitation, trousse danseuse, coussin rectangle écailles de Mini Labo, sac rose brodé fleurs Sac Mini Labo
articles roses : Tee-shirt bébé, lampion, Doudou, Maillot de bain, Porte-manteaux



1. Chez Barnabé aime le café (fabrication française)

2. Chez Corailindigo (fabrication française)
La trousse danseuse - 22,50 €

3. Chez Mylittlesquare

4. Chez Pop-line.com

5. Chez Lolita le Chat
Et grâce au blog de Bérangère Dress me ... and my kids !, Lolita le Chat vous offre 15% sur votre commande. Allez vite chercher le code promo !

6. Chez Lili's

7. Chez Kidssou  (fabrication française)

8. Chez Papa Pique et Maman Coud

9. Boutique Gribouille
Porte-manteaux Oiseau Rose (fait main) -13,00 €
Rendez-vous sur Hellocoton !