lundi 29 avril 2013

Victor et son loup

Un cadeau aussi savoureux que du chocolat

Quand j'ai créé mon blog (il y a peu !), j'ai d'abord regardé ce qui se faisait en la matière. Ayant choisi comme thème principal (mais pas unique) les livres pour enfants, j'ai forcément cherché des blogs sur le sujet. Et je suis tombée sur le blog "Histoire de lecture" de Tiphanya, passionnée de lecture en général, qui commente aussi, à l'occasion, des livres pour enfants qu'elle teste avec sa louloute.

Par chance, j'ai découvert son blog pile au moment où elle en fêtait les sept ans et organisait pour cela 7 concours. Certains lots étaient des livres pour enfants ! J'ai donc tenté ma chance, non seulement pour ma fille, mais aussi pour moi et le blog, me disant qu'un nouveau livre ferait un excellent sujet s'il nous plaisait ! Ne me restait plus qu'à croiser les doigts...

Il faut croire que je les ai croisés suffisamment fort puisque j'en ai gagné un et pas n'importe lequel, celui qui m'intriguait le plus : "Victor et son loup" publié par les "éditions Chocolat ! jeunesse".
Lundi dernier, le livre m'attendait donc sagement dans ma boite aux lettre, expédié directement par la maison d'édition. Auparavant, je ne connaissais pas du tout les éditions Chocolat et j'avoue que rien qu'en voyant le timbre de l'éditeur sur l'enveloppe j'en avais déjà l'eau à la bouche !

Victor et son loup

Créées en 2007 les "éditions Chocolat ! Jeunesse" proposent des albums soigneusement étudiés et élaborés tant en terme d'histoire que d'illustrations. Et c'est bien sur le cas de "Victor et son loup".

Ne vous méprenez pas, le chien de Victor, même s'il en a l'apparence, n'en est pas un, c'est un loup... Et Victor et son loup ont un point commun, ils aiment faire peur : Victor, en disant aux curieux de se méfier de son loup, et son chien, en hurlant la nuit pour faire fuir les matoux. Une histoire un peu loufoque et au final très rigolote car, comme l'écrivait M. de la Fontaine, tel est pris qui croyait prendre ! L'imagination des enfants (vous savez, celle que l'on perd en grandissant) est ici mise en valeur.

Victor et son loup


Concernant l'illustration, à première vue, elle me paraissait un peu trop étrange et singulière pour des petits. Quelle erreur ! Ma fille a beaucoup aimé cet univers poétique, un brin caricatural dans les traits des personnages.

Elle se joint à moi pour remercier Tiphanya et les "éditions Chocolat ! jeunesse", sans qui nous n'aurions jamais compris pourquoi notre chatte noire crachait si souvent  : Ce n'est pas une chatte, c'est une panthère !

Challenge Je lis aussi des albums 2013 Victor et son loup
Texte de Michaël Escoffier
Illustrations de Clément Lefèvre
Publié en février 2013 par les éditions Chocolat ! jeunesse
Âge : A partir de 4 ans
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 26 avril 2013

Petite sœur Li, Petite sœur Li, donne moi du riz !

Moi, avec ton riz, je fais disparaître ma culpabilité !

En ce moment, à l'école maternelle, c'est la préparation de la kermesse et tous les parents sont conviés à y participer !
Trois choix s'offrent à moi :
- Ne rien faire (après tout nous sommes conviés et non obligés à participer) mais bon, la culpabilité, ma meilleure ennemie depuis que je suis maman, me laisse à penser que ne pas s'investir dans les activités auxquelles participe ma fille "c'est pas bien" !
- Tenir un stand pendant 30mn (pêche à la ligne, course en sacs ou en ballons sauteurs, maquillage, vente de boissons et gâteaux,...)  hmm, comment vous dire..., accueillir et surveiller des touts petits surexcités devant des parents ébahis, ben c'est pas trop mon truc ! Et oui même pour une demi-heure :/
- OU offrir un lot pour la tombola.

Ouf ! sauvée ! je vais offrir un lot, ce qui me permettra de participer tout en me déculpabilisant. Et quand la maîtresse me dit qu'il manque des lots pour les enfants, forcément mon choix se porte sur un livre. Mais pas n'importe quel livre, quitte à faire un heureux gagnant autant que le livre en vaille la peine !

Et c'est le cas, puisque j'ai choisi Mon livre pour enfant préféré, qui plaît beaucoup à Ly Lan soit dit en passant. Il s'agît des trois grains de riz d'Agnès Berton-Martin et Virginie Sanchez. Pas très récent, puisque publié en 2002, nous l'avons découvert à la bibliothèque. Ce conte d'inspiration asiatique est tout à fait exotique avec un brin de morale qui ne me déplaît pas : la générosité paie, d'autant plus si l'on n'a pas grand chose à donner (thème récurrent dans les légendes d'Asie).

Petite sœur Li doit aller au marché vendre le riz que ses parents ont récolté. Sur le chemin elle va croiser trois animaux très symboliques dans la littérature asiatique : un canard sauvage, un panda et un singe. "Petite sœur Li, Petite sœur Li, donne moi du riz" cette phrase revient comme une  ritournelle à chaque rencontre et, à chacun des trois un peu de son riz elle donnera. (Yoda sort de ce corps !) Mais le dragon du fleuve, quant-à-lui, ne se contentera pas de quelques grains. Petite sœur Li arrivera-telle a sauver son sac de riz ? et surtout à se sauver elle-même ? Bien sur ! Ses trois nouveaux amis lui viendront en aide, chacun à sa manière.


L'histoire est très rythmée, pleine d'action, et cela se retrouve dans l'illustration. Ce livre est un vrai régal pour les yeux, une invitation au voyage avec de très beaux dessins, très colorés qui me semblent être faits au pastel. Cerisiers en fleurs, forêt de bambous, fleurs de lotus égrainent les pages. Personnellement, j'apprécie beaucoup l'alliance de l'illustration à la main et de la colorisation informatique qui laisse apparaître les traits du dessin et à certains endroits les couleurs d'origine. Un mélange extrêmement bien réussi !

Alors, il sera pas heureux mon vainqueur de loterie avec ce livre, plutôt que de me voir m'agacer derrière le stand de pêche à la ligne?

Challenge Je lis aussi des albums 2013 Les trois grains de riz
Texte d'Agnès Berton-Martin
Illustrations de Virginie Sanchez
Publié en 2002 par les Editions Flammarion, dans la collection du Père Castor
Âge : 3 à 6 ans
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 24 avril 2013

Mais où est donc passé petit ours brun ?

Remplacé par ZOU

Chaque mardi, Ly Lan revient de l'école avec un livre de la bibliothèque, sélectionné avec soin selon la couleur ou le dessin sur la couverture (ben oui, en petite section de maternelle, faut pas s'attendre à une lecture approfondie de la quatrième de couverture !). Autant vous dire que depuis le début de l'année elle ne nous a ramené que du Petit ours brun ou autres livres sans grand intérêt...

Quelle fut donc ma surprise en regardant la forme rectangulaire que me laissait entrevoir son sac !
Mais où est donc passé petit ours brun ? lui demandais-je.
"Non j'ai ramené Zou" me répondit-elle.
"Qui ?"
"Zou, on l'a vu a la télé"
"Non chérie, c'était pas avec moi, ça devait être avec papa !"
"Non avec toi"...
Ok, moi qui suis de la génération Goldorak/Candy et qui adore les dessins animés, j'aurais oublié en avoir découvert un nouveau ? Remise en question totale ><

Couverture de La provision de bisous de Zou

Découvrons donc ce nouveau livre et ce fameux Zou.

Déjà le titre m'inspire "La provision de bisous de Zou", faut arriver à le prononcer sans "zezoter" ! Et puis il a une bonne tête ce petit zèbre.
Lecture : alors là j'accroche et elle aussi. Zou doit partir en colonie de vacances mais il est angoissé.  Qui va lui faire des bisous quand il en aura besoin ? Heureusement ses parents sont malins et lui préparent une boite rayée (normal on est chez les zèbres) contenant une provision de bisous : des petits papiers pliés sur lesquels chacun a posé un baiser (maman n'a pas oublié de mettre son rouge à lèvres).
Zou fera-t-il bon usage de sa provision de bisous ? C'est certain, il en deviendra même la star de la colo !
En plus d'une histoire originale et attendrissante qui donne des idées en cas de séparation avec son bout de chou, Zou est illustré par son auteur Michel Gay. Et les zèbres croqués à l'encre et colorés à l'aquarelle (me semble-t-il ?) ont des bouilles tout à fait craquantes avec des expressions extrêmement justes et étudiées.
Zou est donc adopté, je compte même l'acheter !

Lecture de La provision de bisous de Zou

Mais rien dans ce livre ne me rappelle un dessin animé. Je cherche donc sur Internet et là, ma mémoire se réactive. J'ai bien déjà vu un Zou ! Mais alors que le dessin du livre est fin et subtil, l'animation est en 3D assez grossière. Bien que "mignon", Zou perd beaucoup de son charme. Les histoires sont loin d'être aussi originales que celle du livre. Du coup, je comprends mieux pourquoi je l'avais oublié !

Challenge Je lis aussi des albums 2013 La provision de bisous de Zou
Texte et illustrations de Michel Gay
Publié en 208 par L'école des loisirs, dans les collections Album (11,70€) et Lutin poche (5,60 €)
Âge : 3 à 5 ans
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 21 avril 2013

Oiseau, bateau, chapeau...

Petite trouvaille du Week-end : un joli chapeau rose et vert à poids blancs qui signe l'arrivée du printemps. Très mignon avec un bord assez large pour bien couvrir le visage. Son truc en plus : il est réversible, et nous voila avec du jaune pour l'autre face !
Je l'avais déjà repéré la semaine dernière mais ayant une louloute aux goûts déjà très affirmés, j'ai préféré lui montrer pour qu'elle valide, au lieu de l'acheter et de le retrouver planqué au fond du tiroir...

Chapeau L'Oiseau Bateau 



L'autre grand plus est sa fabrication artisanale française. L'Oiseau Bateau est une petite  entreprise française installée dans la Drôme, à Valence. Leurs produits phares sont d'adorables sacs à dos brodés aux prénoms de nos enfants, des cales-bébés, des lampes veilleuses et les "Schlumpeters", petits personnages se baladant dans d'improbables machines en métal à la Jules Verne. Un esprit créatif original qui personnellement me séduit et dont le but est de "réveiller l’imagination, déclencher du rêve, faire partie des songes, et peut-être y laisser une trace, poussière d’étoile qui deviendra souvenir d’enfance..."
http://www.loiseaubateau.fr

Chapeau L'Oiseau Bateau revers Chapeau L'Oiseau Bateau endroit
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 17 avril 2013

Quel pied !

Comme beaucoup de parents nous avons inscrit notre fille à l'Ecole des Loisirs et recevons chaque mois, par le biais de l'école, un nouveau livre. Jusque là, de bons livres, originaux, variés et surtout appréciés, à quelques exceptions près...
Mais là, Comment dire ? Le pied !
Dès la première lecture du livre d'avril, "Les orteils n'ont pas de nom", ma fille est pliée en deux. Elle rigole, un vrai bonheur. Du coup c'est communicatif, son père vient dans la chambre et tout le monde se marre.


Les orteils n'ont pas de nom

"Les orteils n'ont pas de nom", c'est vrai après tout et c'est terriblement injuste, les doigts de la main ont tous un nom, mais qu'en est-il de nos pauvres orteils ? Ils sont terriblement malheureux et on peut les comprendre, qui voudrait vivre sans avoir de nom ?
Voila l'occasion pour nos chers petits orteils de s'en trouver un, eux-même, et chacun y va de son idée. L'illustration, très simple mais d'une efficacité indéniable, est au cœur du récit, puisque chaque orteil approuve ou désapprouve les noms proposés par ses frères.
Rien que l'idée d'orteils donne envie de rire en pensant aux chatouilles (ne sont-ils pas extrêmement sensibles?) mais quand on se met à raconter l'histoire en faisant parler les orteils de notre bout de chou, là c'est fou rire assuré !

Challenge Je lis aussi des albums 2013 Les orteils n'ont pas de nom
Texte de Jean Leroy
Illustrations de Matthieu Maudet
Publié en 2013 par L'école des loisirs, dans la collection Loulou & cie, (première édition en 2010).
Âge : 2 à 4 ans

En savoir plus et accéder aux bonus titoumax
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 avril 2013

Retrouvé !

Retrouvé, avec joie, le goût pour la littérature enfantine ! Et, retrouvé avec curiosité, au fin fond de la bibliothèque de mes parents, "LE" livre de mon enfance ! ("The one", celui que je connaissais par cœur et que j'avais oublié en grandissant...)
Quoi de mieux pour inspirer le premier article de ce blog, dans lequel je vous présenterai, aidée de ma fille Ly Lan, 3 ans et demi, les lectures et autres merveilles que nous apprécions et dénichons ensemble.

"Petit Jean et le marchand de sable" d'Hélène Tersac et Renate Magnier

Revenons donc à notre sujet : "Petit Jean et le marchand de sable". Ce récit très poétique nous fait suivre parallèlement la journée de petit Jean qui va à l'école et celle du marchand de sable qui part dans le désert chercher ses grains de sables "si fins et si blancs qu'ils contiennent le sommeil".
Les illustrations en aquarelle comme on en fait plus - on voit même le grain du papier - viennent appuyer le récit, la partie haute réservée à petit jean et la partie basse au marchand de sable. Point de retouche informatique puisque ce livre a été publié en 1977.

"Petit Jean et le marchand de sable" d'Hélène Tersac et Renate Magnier

"Le Marchand de sable, d'où vient-il ? où va-t-il ?"... Un livre adapté aux petits dès 3 ans, qui laisse planer le mystère car, au final, le marchand de sable on ne le voit jamais !

Malheureusement ce livre n'a pas été réédité, il faut donc avoir la chance de le trouver d'occasion sur Internet, dans une bibliothèque ou, peut-être, bien caché chez vos parents !
Challenge Je lis aussi des albums 2013
Petit Jean et le marchand de sable

Texte d'Hélène Tersac
Illustrations de Renate Magnier
Publié en 1977 par Grasset Jeunesse, dans la collection "Albums 3 pommes pour les enfants hauts comme trois pommes"
Rendez-vous sur Hellocoton !