vendredi 22 janvier 2016

L’histoire de Coppélia

En musique, s’il vous plaît !

S’il y a bien une collection que ma fille adore et dont elle ne se lasse pas, c’est celle des ballets adaptés par les éditions Usborne, accompagnés de boutons sonores permettant d’écouter des extraits pendant la lecture. Je vous ai déjà présenté Le lac des cygnes, Casse-Noisette et La belle au bois dormant. Voici le petit dernier : L’histoire de Coppélia !

L’histoire de Coppélia de Rosie Dickins et Violeta Dabija - Usborne

Je suis très en retard dans ma présentation car cette chipie l’avait ôté de mes livres à chroniquer pour le ranger avec les autres dans sa bibliothèque... Adapté d’un conte d’Hoffman, ce ballet fut composé par Léo Delibes et représenté pour la première fois à l’opéra de Paris en 1870.

L’histoire de Coppélia de Rosie Dickins et Violeta Dabija - Usborne

L’histoire est celle de Swanilda et de son fiancé Frantz qui fait les yeux doux à la charmante Coppélia assise sur son balcon. Jalouse, la jeune promise, profite de l’égarement du docteur Coppélius, pour lui subtiliser la clef de sa maison et découvrir le secret de sa fille Coppélia.

L’histoire de Coppélia de Rosie Dickins et Violeta Dabija - Usborne

Après s’être introduite en cachette dans l’atelier du vieux monsieur, elle comprend qu’il n’est autre qu’un fabriquant d’automates. Coppélia n'est donc qu'une poupée. C’est alors que M.  Coppélius  revient dans son atelier avec un grimoire magique entre les mains. Il souhaite donner la vie à Coppélia mais, pour cela, il doit prendre celle de quelqu’un d’autre.

Swanilda, toujours cachée dans l’atelier, voit son fiancé arriver à son tour et s’endormir après avoir bu un étrange breuvage offert par le vieil homme. Comprenant ce qui se joue devant elle, elle se déguise en Coppélia et se met à danser pour sauver la vie à son cher et tendre...

L’histoire de Coppélia de Rosie Dickins et Violeta Dabija - Usborne

Le récit de ce célèbre ballet a été adapté pour les plus jeunes. L’histoire est agréable à lire et les airs folkloriques viennent égayer la lecture. L’enfant n’a qu’à appuyer sur l’un des 6 boutons sonores quand il reconnaît l’image correspondante. C’est très ludique et, forcément, sur une petite danseuse comme la mienne, ça fonctionne parfaitement.

L’histoire de Coppélia de Rosie Dickins et Violeta Dabija - Usborne

Les illustrations sont jolies, vives et colorées. L’ensemble est très fleuri dans le style des illustrations slaves. Comme dans les autres éditions, la dernière page vient donner quelques informations historiques sur le ballet.

Enfin, une nouveauté fort appréciable a fait son apparition : un bouton on/off qui permet de préserver la longévité des piles !

Challenge Je lis aussi des albums 2016L’histoire de Coppélia
Adaptation de Rosie Dickins
Illustrations de Violeta Dabija
Publié en 2015 par les éditions Usborne
Âge : dès 3 ans



Merci aux éditions
éditions Usborne

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton, Google+, Pinterest ou Instagram !

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. C'est clair que le bouton on/off c'est nécessaire. Je ne connaissais pas du tout Coppélia, merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il manquait vraiment. D'ailleurs nous devons changer les piles des anciens^^
      Bises

      Supprimer
  2. Les filles adorent les livres musical et moi aussi Usborne fait de très beau livre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais déçue avec les éditions Usborne. Leurs publications plaisent toujours à ma fille.

      Supprimer
  3. C'est une super idée ces livres "ballet" musicaux. Et les illustrations sont très jolies :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parfait pour une petite initiation aux ballets les plus connus.

      Supprimer
  4. J'adorerai que ma fille s'intéresse à la danse et aux ballets plus tard ♥♥
    Celui-ci moins connu me plait beaucoup. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois pas pourquoi elle ne s'y intéresserait pas. Tu peux aussi l'orienter un peu ;-)
      Bises

      Supprimer