mercredi 27 juin 2018

Le barbare en collants jaunes

De la difficulté et de la richesse d’avoir une double culture

Que j’aime les albums qui traitent de la différence et de l’affirmation de soi, surtout quand ils sont pleins d’humour comme celui-ci ! Le barbare en collants jaunes, écrit par Myriam Dahman et illustré par Maurèen Poignonec, est un très joli coup de cœur tant pour son histoire que pour ses images. Il est publié par les éditions Gautier-Languereau.

Le barbare en collants jaunes - Gautier-Languereau

Ce n’est pas tous les jours facile d’être barbaro-prince. Ou prince-barbare. En effet, la mère de notre jeune héros est une princesse venue du royaume des Fleurs Célestes alors que son père est un barbare des Forêts Oubliées du Grand Nord. Dans la famille de la première, il faut se tenir droit, jouer d’un instrument de musique et porter des collants. Dans la famille du second, il faut parler fort pour se faire entendre, se battre pour obtenir un bout de sanglier à table et être très courageux.

Le barbare en collants jaunes - Gautier-Languereau

Il y a pourtant des avantages comme savoir parler deux langues, avoir des qualités qui font défaut à l’autre famille, s’intégrer plus facilement... Mais quand-même, quand les moqueries fusent, il faut être bien courageux pour les encaisser. Et ce petit barbare en collants jaunes n’en manque pas de courage. Il est le fruit de deux cultures très différentes et c’est ainsi !

Le barbare en collants jaunes - Gautier-Languereau

Avec beaucoup d’humour et de tendresse, Myriam Dahman propose aux enfants de dédramatiser le fait d’avoir une double culture, ce qui peut parfois être compliqué à assumer pour eux. Maurèen Poignonec vient illustrer l’ensemble avec malice et douceur. Les personnages ont des bouilles rigolotes. Le papa et la maman, si différents, vont au final très bien ensemble !

Le barbare en collants jaunes - Gautier-Languereau

Il est vrai que cet album me touche peut-être davantage car il me concerne, enfin, il nous concerne, ma fille, mon mari et moi. Néanmoins, je pense qu’il est à mettre entre toutes les petites mains car n’oublions pas de leur inculquer que la différence est une force et non une honte !

C'était ma participation n°138 au rendez-vous du mercredi "Chut les enfants lisent" organisé par Yolina sur son blog : Devine qui vient bloguer.

Challenge Je lis aussi des albums 2018 Le barbare en collants jaunes
Texte de Myriam Dahman
Illustrations de Maurèen Poignonec
Publié en mais 2018 par les éditions Gautier-Languereau
Âge : de 3 à 6 ans
Prix : 12 €


Merci aux éditions
Gautier-Languereau

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton, Google+, Pinterest ou Instagram !

6 commentaires:

  1. Je le note tout de suite, il me plait bien !

    RépondreSupprimer
  2. il doit être très bien ce livre, c'est un sujet très important

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et puis c'est traité avec humour !

      Supprimer
  3. Encore un bien bel album des éditions Gautier-Languereau ! Et tout comme toi, j'aime beaucoup les albums qui traitent de ce sujet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas étonnée qu'il te plaise ;-)

      Supprimer