dimanche 25 octobre 2020

La maison qui parcourait le monde

Un roman jeunesse plein d’émotions

Gros coup de cœur pour ce roman de Sophie Anderson, publié par l’école des loisirs ! Déjà, il faut bien reconnaître que la couverture de Melissa Castrillón est vraiment superbe avec son vernis sélectif et ses dorures ! Ensuite, l’histoire est originale, pleine de sensibilité et vraiment bien écrite. Bref, je me suis régalée du début à la fin et j’ai versé quelques larmes. Il fait partie des livres que je pose volontiers dans la bibliothèque de ma fille en espérant qu’il fasse partie de ses choix…

La maison qui parcourait le monde de Sophie Anderson

Marinka est une petite orpheline de 12 ans élevée par sa grand-mère, une Yaga (une gardienne qui guide les morts dans l’au-delà). Elles vivent dans une maison très singulière qui a des pattes de poulet et qui change d’endroit quand ça lui chante ! Mais dans cet environnement fantastique et, malgré ce que l’on pourrait croire, plutôt joyeux, Marinka voudrait avoir des amis bien vivants. Elle voudrait se fixer quelque part et vivre une vie normale. Or, son destin est scellé. Elle sera Baba Yaga comme sa grand-mère. Il lui est donc interdit de s’éloigner de la maison, d’aller à l’école ou de se mêler aux vivants. Alors, quand Marinka tombe sur l’occasion de se faire un véritable ami, elle n’hésite pas à enfreindre toutes les règles, ce qui aura de lourdes conséquences sur son avenir…

La maison qui parcourait le monde de Sophie Anderson

Je n’y connais pas grand-chose aux légendes russes mais me plonger dans cet univers où les morts sont réconfortés, fêtés et s’en vont en paix dans le grand univers m’a vraiment touchée. Marinka est une jeune fille en plein doute comme le sont les enfants de son âge. Elle est encore très proche de sa grand-mère tout en voulant s’en éloigner. C’est toute l’ambivalence de l’adolescence. Elle est pleine de colère, fait de mauvais choix puis les regrette vite… Elle est vraiment attachante !

La maison qui parcourait le monde de Sophie Anderson

C’est un très beau roman initiatique qui fait réfléchir le lecteur sur différents sujets comme la mort, la liberté, la famille, l’amitié… C’est une lecture qui ne peut pas laisser indifférent. Franchement j’aime beaucoup ce genre de surprise ! A mettre, donc, entre toutes les mains de pré-ados entre 11 et 13 ans environ !

La maison qui parcourait le monde de Sophie Anderson

Lien Fnac Lien Cultura

La maison qui parcourait le monde
De Sophie Anderson

Illustrations de Melissa Castrillon et Elisa Paganelli

Publié en septembre 2020 par l’école des loisirs

Âge : de 11 à 13 ans

Prix : 15,50 €



Merci à
l'école des loisirs

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Pinterest ou Instagram !

1 commentaire:

  1. tu m'as vraiment donné envie, je me le note
    je fais ça aussi, de poser des livres dans les étagères des filles et j'espère avoir un retour un jour

    RépondreSupprimer