vendredi 12 février 2021

👻 Roman jeunesse : La malédiction des bannis 👻

Une histoire de revenants dans le cimetière de Greyfriars à Édimbourg

Voilà un roman qui m’a donné envie de visiter l’Écosse ! J’ai toujours aimé les histoires de fantômes 👻 et de créatures surnaturelles même si je suis hyper trouillarde. L’Écosse, en plus de ses beaux paysages, représente vraiment la terre de toutes les croyances en ce domaine avec ses manoirs, ses lacs, ses cimetières.

Roman jeunesse : La malédiction des bannis

Le cimetière de Greyfriars, situé dans la vieille ville d’Edimbourg, a la réputation d’être le plus hanté du monde. C’est précisément de ce lieu que l’autrice s’est inspirée pour son roman. Elle mentionne d’ailleurs les faits historiques en lien avec son récit en fin d’ouvrage.

Lucy MacKay, 13 ans, vit dans le cimetière d’Edimbourg avec son père, gardien des lieux. Sa mère s’est volatilisée du jour au lendemain les laissant tous les deux, emplis chagrin. La jeune fille est habituée à l’atmosphère de cet endroit inhospitalier d’autant qu’elle a un don particulier : elle voit les morts vivants. Avec son amie Amélia, elles ont créé la brigade d’investigation PES (Perception ExtraSensorielle). Elles tiennent à jour un rapport dont l’autrice nous donne quelques extraits en ouverture de chapitre.

Roman jeunesse : La malédiction des bannis

Quelques jours avant le Nouvel An, des évènements effrayants commencent à arriver. Un mort-vivant surpuissant apparaît à Greyfriars et attaque les touristes. Il s’en prend à Lucy et lui fait une funeste prédiction. Ce tyran ivre de vengeance et de sang s’apprête à renaîtra de ses cendres. Lucy et Amélia doivent agir vite, sans révéler leur secret…

L’auteure nous plonge dans l’ambiance oppressante d’un cimetière, de ses caveaux et de ses revenants qui rodent pour délivrer leur message. Elle y ajoute une société secrète de médiums qui combat les morts-vivants en secret. S’ajoute l’histoire de la famille déchirée de Lucy. On sent les choses s’imbriquer les unes aux autres petit à petit sans pour autant en deviner la fin. J’ai beaucoup aimé cette lecture.

Roman jeunesse : La malédiction des bannis

J’ai bien dit que j’étais trouillarde donc, ça fait peur mais pas trop 🙈. A conseiller aux enfants amateurs du genre à partir de 12 ans.

Qui est déjà allé en Ecosse parmi vous ? Allez-y, faites-moi rêver 🤩!

Lien Fnac Lien Cultura La malédiction des bannis
De Janine Wilk
Couverture de Xavier Collette
Publié en janvier 2021 par les éditions Bayard
Âge : à partir de 12 ans
Prix : 15,90 €



 
Merci aux éditions
Les éditions Bayard jeunesse

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Pinterest ou Instagram !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire