vendredi 5 septembre 2014

À Chouchou pour la Vie...

Mon album chouchou de la rentrée (oui ! le jeu de mot est facile ;-))

Avant-hier, au détour de mes courses de rentrée, quelle ne fut pas ma surprise en découvrant le nouvel album de Nathalie Dargent et du Colonnel Moutarde ! Si vous me suivez, vous vous rappellerez, sans doute, de la série Bijou et Yiyi sur laquelle nous avions complètement craqué avec Ly Lan.

Dès que j’ai vu la belle couverture bleu ciel, j’ai, tout de suite, su que c’était elles. J’avais lu, il y a quelques temps, sur le blog de l’auteure Nathalie Dargent que le Colonel moutarde travaillait sur l’illustration d’un caniche. L’image d’une petite fille et de son chien agrémentait son propos. Cette petite fille et son caniche, Je les ai de suite reconnus ! A peine feuilleté, l’album se retrouvait déjà dans mes bras chargés de livres et de fournitures.

À Chouchou pour la Vie... de Nathalie Dargent et Colonel Moutarde

Arrivée à la maison, je n’ai pas résisté à l’envie de le lire de suite. Pour être honnête je n’avais aucune idée du thème abordé. Et le hasard, comme souvent, a parfaitement bien fait les choses. Une petite fille qui affronte la perte douloureuse de son chien adoré...
Pas très gai pour la rentrée vous allez me dire ? Sans doute, mais, chez nous, il n’y a pas que l’école qui taraude notre fille en ce moment. Elle a passé l’été à nous demander si nous allions mourir avant elle, si ses copines allaient mourir avant elle, si notre chatte allait mourir avant elle... et si, à 4 ans et demi, on pouvait mourir aussi. Difficile et surtout douloureux, pour moi, de répondre à ses questions. Je l’ai pourtant fait en toute honnêteté.
Mais quoi de mieux qu’un bon livre pour dédramatiser un thème délicat ? Alors, le soir, nous l’avons lu. Deux fois, même ! Pour bien comprendre, bien observer et gagner du temps avant le coucher tant qu’à faire ;-)

À Chouchou pour la Vie... de Nathalie Dargent et Colonel Moutarde

Chouchou est le chien de Poppy. En fait, il est bien plus que cela. Il est son meilleur ami, son partenaire, le seul et unique. Celui avec qui elle se promène au parc, joue à la balle, fait de la balançoire, choisi les meilleures glaces, celui qui la réconforte le soir dans le noir... Mais Chouchou est un chien et sa vie est plus courte. Quant il meurt, Poppy n’a plus goût à rien. Et, ce n’est certainement pas le nouveau toutou que lui ont offert ses parents qui va remplacer son cher ami ! Elle ne veut pas de ce Kiki. Chouchou est toujours là, dans ses pensées. Du coup, Kiki n’a ni le droit de jouer avec les jouets de Chouchou, ni celui de dormir avec Poppy. Il n’y a pas de place pour lui.
A moins que ?
A moins que Kiki n’étonne Poppy en lui faisant une merveilleuse surprise. N’y a-t-il vraiment plus la moindre place dans le cœur de cette petite fille pour accueillir un nouvel ami ? Bien heureusement si ! Ne vous inquiétez pas, cette histoire finit bien.

À Chouchou pour la Vie... de Nathalie Dargent et Colonel Moutarde

Elle finit bien certes, mais elle prête à réfléchir et c’est tout l’intérêt des albums jeunesse, non ? Est-ce trahir son animal défunt que d’en aimer un nouveau ? Nous avons beaucoup discuté avec Ly Lan et je lui ai parlé de mon chat, mort juste avant sa naissance, celui que j’aimais plus que tout. Mais j’ai accueilli Zia, la chatte de mon conjoint, avec affection, sans pour autant oublier mon adorable matou. Nous avons également repensé à mon grand-père dont le décès avait beaucoup marqué ma fille. Tout en douceur, sans tristesse, juste parce que la vie continue pour nous, et pour eux aussi grâce à nous et à nos souvenirs.

À Chouchou pour la Vie... de Nathalie Dargent et Colonel Moutarde

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé cet album. Le texte de Nathalie Dargent est fluide, clair, facile à la lecture. Il va à l’essentiel et il est juste. Enfin, moi, il me parle.

Quant-aux illustrations du Colonel Moutarde, elles sont parfaites. Elles collent au texte à la perfection. On retrouve son style, si caractéristique, qui mêle rétro et contemporain avec brio. Les couleurs sont vives quand Chouchou est avec Poppy. La grisaille s’installe avec son départ. Puis elles reviennent quand Poppy finit par adopter Kiki. Nombre de petits détails sont à observer. Avec ma fille nous avons tout de suite repéré Totoro qui se fond dans le décor et ce clin d’œil à Miyazaki nous a beaucoup plu !

À Chouchou pour la Vie... de Nathalie Dargent et Colonel Moutarde

Voilà un coup de cœur tombé à point nommé entre mes mains  !

Challenge Je lis aussi des albums 2014À Chouchou pour la Vie...
Texte de Nathalie Dargent
Illustrations de Colonel Moutarde
Publié en 2014 par les éditions Sarbacane
Âge : dès 4 ans

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton ou Pinterest !

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. Un bel album pour aborder ce sujet qui ne doit pas être évident de traiter avec les tout-petits.. Les illustrations sont très jolies. Je le garde dans un coin de ma tête pour plus tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un sujet qui est vraiment pas facile à aborder... Ce livre le fait très bien et il est super beau en plus ;-)

      Supprimer
  2. Une belle découverte ! Merci ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Il est très beau et le sujet me touche également. La couverture est magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Forcément, il m'a fait pensé à L'Enfant et l'Oiseau pour le thème mais dans un style très différent. C'est ce que j'aime aussi dans les albums, la variété des styles, tant dans l'écriture que dans l'illustration, pour aborder des thèmes parfois communs.

      Supprimer
  4. Je fonds pour les illustrations et j'aime ta présentation du thème traité, cela me donne envie de le découvrir, merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Madame. Je craque également pour les illustrations du Colonel Moutarde ! Si tu le croises, je te souhaite une belle découverte ;-)

      Supprimer
  5. Pareil que Madame : je fonds pour les illustrations et je trouve ça bien que ce genre de thème soit abordé de cette manière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment très appréciable de s'appuyer sur des livres pour aborder un thème délicat (ou pas d'ailleurs). Chez nous, c'est souvent prétexte à de belles discussions.
      Moi aussi j'aime beaucoup les illustrations !

      Supprimer