lundi 2 mars 2015

Que nous a-t-elle ramené de la bibliothèque de l'école ? #13

Bilan du mois de février 2015

En cette année de grande section, ma fille va continuer à emprunter un livre de la bibliothèque de l’école par semaine. J’ai choisi de conserver mon système de petit bilan mensuel, histoire de garder un souvenir de ces albums. Je vais donc vous les présenter ici et ce, qu'ils soient bien ou pas ! Après tout, ce sont ses choix.

Pour le mois de février, à cause des vacances scolaires, un seul livre a été emprunté à la bibliothèque. D’habitude je le groupe avec ceux du mois suivant. Mais comme il s’agit d’Anton de Ole Könnecke dont nous avons déjà un album à la maison, j’ai décidé de vous présenter les deux : "Anton est magicien" et "Anton et les rabat-joie".

Tout d'abord celui emprunté à l’école :

★ "Anton est magicien" de Ole Könnecke


"Anton est magicien" de Ole Könnecke

"Anton a un chapeau de magicien. Un vrai. Il va donc pouvoir faire de la magie. Faire disparaître quelque chose. Un arbre, par exemple. Anton se concentre et ferme les yeux. Quand il les rouvre, étrangement, l'arbre est toujours là. Aurait-il vu un peu grand ? Un oiseau, pour commencer, cela serait peut-être plus raisonnable. Anton se concentre à nouveau. Quand il rouvre les yeux, l'oiseau a disparu. Ça y est, Anton est magicien..."

Anton est donc magicien puisque l’oiseau a disparu... Il court le dire à son ami Lukas, qui ne le croit pas. Anton fait donc disparaître Lukas (ou pas). C’est quand-même embêtant que Lukas ne soit plus là. Anton fait revenir Lukas. Raté. C’est l’oiseau qui revient. Greta arrive toute triste car elle a perdu son oiseau. Anton serait-il vraiment magicien ?

"Anton est magicien" de Ole Könnecke

Nous connaissions déjà Anton, le petit héros d'Ole Könnecke. En effet, l’an dernier nous avions reçu, par l’intermédiaire de notre abonnement à l’école des loisirs, "Anton et les rabat-joie". C’est d’ailleurs pour cette raison que ma fille a choisi cet album. Il ne m'avait pas particulièrement emballée, sans doute parce que les enfants jouent à faire le mort. Mais j’avais quand-même bien aimé l’humour et les dessins d’Ole Könnecke.

"Anton est magicien" de Ole Könnecke

Dans celui-ci, le thème de la magie me convient mieux. L’histoire est ingénieuse et rigolote. Les phrases sont très courtes et vont à l’essentiel. Il faut bien regarder les illustrations pour tout comprendre. On se rapproche un peu du style de la BD. Ma fille a bien rigolé. Par contre, comme elle a "un peu" grandi et que ce livre s’adresse surtout aux petites (et moyennes) sections, elle a trouvé l'histoire beaucoup trop courte^^.

Anton est magicien
De Ole Könnecke
Publié en 2006 par l’école des loisirs
Âge : de 3 à 5 ans


Ensuite, celui que nous avons à la maison depuis l’an dernier :

★ "Anton et les rabat-joie" de Ole Könnecke


"Anton et les rabat-joie" de Ole Könnecke

"Anton arrive tout joyeux avec de quoi partager un bon goûter, mais il pose ses conditions : Greta, Nina et Lukas doivent le lui demander très gentiment. Vexés, ils refusent de se joindre à lui : ils ont trop de travail, disent-ils. Ils doivent ratisser, bêcher, biner. Anton se venge : il fait le mort ! Incompréhension, rivalité, jalousie, amitiés contrariées, longueurs d’onde différentes… Le sujet pourrait être morose, Ole Könnecke en fait un bijou d’humour. Rarement dans un album pour enfants la mort aura été aussi finement utilisée – pour de rire !"

"Anton et les rabat-joie" de Ole Könnecke

Le style BD se confirme dans cet album publié 7 ans plus tard. L’histoire est également plus longue. Nous en avons donc profité pour la relire. Aton, plein de bonnes intentions, propose un goûter à ses copains mais ceux-ci sont trop occupés à travailler la terre avec leurs outils. Anton n’a pas d’outil, il ne peut donc pas jouer. Il boude et part faite le mort un peu plus loin. Ensuite, c’est au tour de Lukas de se fâcher avec les filles et de venir s’allonger près d’Anton. Nina vient les rejoindre, puis Greta... Bref les 4 enfants sont morts. Mais pas facile de rester immobiles en pleine nature^^. Finalement le goûter d’Anton sera le bienvenu.

"Anton et les rabat-joie" de Ole Könnecke

En le relisant une année plus tard, j’ai pris du recul et j'ai mieux apprécié le style narratif d'Ole Könnecke. Ma fille avait déjà été conquise quand nous l'avions reçu et ça n’a pas changé.

Dans cette série, il existe également "Anton et les filles" et "Anton et la feuille" mais, indéniablement, notre préférée, notre chouchou d'Ole Könnecke reste l’oiseau Burt dans "Il l’a fait". Une vraie pépite pour les plus petits. Un texte ultra court, à lire avec une intonation adaptée, qui accompagne des images bourrées d’humour.

Anton et les rabat-joie
De Ole Könnecke
Publié en 2013 par l’école des loisirs
Âge : de 3 à 5 ans
Challenge Je lis aussi des albums 2015

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton ou Pinterest !

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

  1. J'aime bien les illustrations d'Ole Könnecke et j'adore les aventures d'Anton. Mon album préféré c'est "Anton et la feuille".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu "Anton et la feuille" mais je pense qu'il est aussi bien que ces deux là ! J'aime également le style des illustrations d'Ole Könnecke. Mon album préféré est "Il l’a fait", c'est un petit bijou d'humour !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Elle a bien choisi oui ;-) J'aime bien quand elle reconnaît les illustrateurs de livres que nous avons déjà lus.

      Supprimer
    2. oui j'apprécie aussi quand mes filles font ça.

      Pour donner mon avis concernant le deuxième, je me souviens effectivement tiquer en lisant, surtout avec la fragilité d'Emélia mais j'ai continué en me disant que nous verrions à la fin de la lecture et le coup des fourmis a tellement fait rire ma puce que déjà je me sentais mieux et je me souviens qu'après nous faisions semblant d'être morte et la première qui bougeait avait perdu... au final on l'a très bien vaincu, au contraire ça a dédramatisé les jeux des garçons à l'école !

      Supprimer
    3. Ma fille a beaucoup rigolé avec Anton et les rabat-joie. La mort est quelque chose d'abstrait chez les enfants (quand ils n'y ont pas été confrontés j'entends) donc faire le mort n'est rien d'autre que faire celui qui dort. C'est juste moi et mon cerveau étriqué d'adulte qui avons été mal à l'aide au début ;-)

      Supprimer
  3. Anton était beaucoup apprécié auparavant, il l'a délaissé cette année

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est normal, il est trop grand maintenant. Il est passé aux BD de son âge^^

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas du tout ce petit héros. Je t'avoue que je préfère le premier, j'ai eu la même réaction que toi pour le deuxième.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au final en le relisant, c'est mieux passé. Il faut prendre du recul, avoir de l'humour et n'y voir qu'un jeu d'enfants tel qu'on a du le faire à leur âge ;-)

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Oui et elle fonctionne bien avec les enfants !

      Supprimer