lundi 20 juillet 2015

Fairy Oak (tome 1)

Le secret des Jumelles

Voilà un roman jeunesse que j’ai dévoré d’une traite. Il faut dire que j’aime particulièrement les récits où magie et fantastique nous transportent dans des mondes enchanteurs. C’est tout à fait le cas avec Fairy Oak, que j’ai reçu grâce à la plate-forme communautaire Babelio. De plus, les illustrations de ce livre sont sublimes !

Fairy Oak, Le secret des Jumelles, Elisabetta Gnone - Kennes éditions

L’auteure, Elisabetta Gnone, créatrice de la série W.I.T.C.H (phénomène mondial, que je ne connais que de nom), nous immerge dans un univers poétique et bucolique où êtres magiques et non magiques vivent en parfaite harmonie.

La fée narratrice de cette histoire se nomme Silebonheurestlàlaféelivreusedebonheurletrouvera, en toute simplicité ! (Les fées choisissent des noms bien compliqués car elles sont obligées d’obéir à ceux arrivent à les prononcer correctement, mais chut !) Féli, car heureusement elles disposent toutes de surnoms, vient poser ses valises dans la vallée de Verdepiano, à Fairy Oak, un village paisible organisé autour d’un vieux chêne qui parle.   

Fairy Oak, Le secret des Jumelles, Elisabetta Gnone - Kennes éditions

Elle est venue à la demande de la grande sorcière Lalla Tomelilla pour s’occuper de ses  nièces, deux adorables jumelles : Pervinca et Vanilla. Il est de coutume, dans cette belle contrée, que les fées soient les nounous des nièces et neveux des sorciers et sorcières, car ce sont ces derniers qui leur transmettent la magie. Mais la transmission de ce don n’est pas systématique. Il faut attendre, vers les 8 ans des enfants, avant que les 8 dents prémolaires aient poussé, pour savoir si l’enfant sera un Magique ou un Non-magique. Oui, tout est un peu étrange à fairy Oak !

Fairy Oak, Le secret des Jumelles, Elisabetta Gnone - Kennes éditions

Pervinca et Vanilla sont très différentes l'une de l'autre. Pervinca est l’ainée. Elle est née à minuit, les yeux fermés, braillant de tout son possible. Tandis que Vanilla a attendu le jour pour arriver, à midi pile, et a ouvert grand les yeux, souriant à tout va ! Leurs caractères sont parfois opposés mais il ne fait aucun doute qu’elles s’adorent. Un garçon viendra néanmoins mettre à l’épreuve cet amour fraternel.
 
S’il s’avère assez rapidement que Vanilla (surnommée Babou - Poke Maman Clémentine) possède des pouvoirs magiques, ce n’est malheureusement pas le cas de sa sœur. Pourtant, lors du solstice d'été, quand le village est attaqué par le mal, sous la forme d’une énorme tempête, et que Pervinca est enlevée, il va falloir qu’elle se débrouille seule... Les Magiques vont également organiser la riposte pour défendre leur havre de paix. 

Fairy Oak, Le secret des Jumelles, Elisabetta Gnone - Kennes éditions

Ce premier volume de la trilogie est vraiment axé sur les deux sœurs de la famille Periwinkle. On y fait également connaissance des personnages principaux du village, surtout les Magiques d’ailleurs. Il est facile d’accès pour les plus jeunes, dès 8 ans je dirais. Les chapitres sont très courts et le style est fluide et imagé. On rentre très vite dans l’histoire.

L’univers féerique créé par Elisabetta Gnone est tout à fait charmant. Les descriptions ne manquent pas, même d’un point de vue olfactif. On se croirait vraiment dans ces jardins aux fleurs colorées et odorantes !
Entre magie et respect de la nature, on retrouve un peu de Harry Potter, avec les cours de magie, et du Seigneur des anneaux, avec la Comté, terre des hobbits. C’est un doux mélange sans être une copie.

Fairy Oak, Le secret des Jumelles, Elisabetta Gnone - Kennes éditions

Quant-aux illustrations, je suis également sous le charme. Le livre est scindé en trois parties par deux cahiers de souvenirs, tenus par Dahlia Periwinkle, la mère des jumelles. On y découvre la famille, les amis, les maisons. Le style un peu rétro (un peu à la Charlotte aux fraises de mon enfance) employé par Alessia Martusciello, Barbara Bargiggia et Claudio Prati est parfait et colle tout à fait à l’image que l’on se fait de Fairy Oak à la lecture. L’ensemble est coloré. Les chapitres, quant-à eux sont également égrainés de motifs floraux et de dessins au crayon particulièrement travaillés. J’ai vraiment apprécié chacune des illustrations.

Fairy Oak, Le secret des Jumelles, Elisabetta Gnone - Kennes éditions

Un grand merci à Babelio et aux éditions Kennes pour cette découverte. Je précise que ce premier volet de la trilogie "Fairy Oak, Le secret des Jumelles" sortira en librairie au mois de septembre. Les tomes suivants, que j’attends avec impatience, sont prévus pour 2016.

Et si vous voulez en savoir un peu plus sur cette saga magique, un site web lui est dédié (il est en italien mais on y voit de belles images) !

Enfin, pour le plaisir des yeux, je vous mets le trailer ici (en italien également) :


Fairy Oak, Le secret des Jumelles

Texte de Elisabetta Gnone
Illustrations de Alessia Martusciello, Barbara Bargiggia et Claudio Prati
Publié en 2015 par Kennes éditions
Âge :  dès 8 ans

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton, Google+, Pinterest ou Instagram !

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. Je viens de le voir sur le blog de Blandine et vos deux chroniques donnent envie de le lire.
    Les illustrations sont vraiment adorables et l'histoire semble très intéressante.
    Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les illustrations sont particulièrement réussies et apportent beaucoup au livre ! C'est une jolie histoire de fées et de sorcières, qui correspond bien au style que j'aime ;-)

      Supprimer
    2. Je ne peux qu'abonder en ce sens! Cette lecture est à la fois distrayante, passionnante et un brin frissonnante grâce à de fabuleuses descriptions et illustrations!
      Je n'aurais jamais pensé à Charlotte aux Fraises, mais tu as raison, on la retrouve un peu avec sa large casquette ;-)

      Supprimer
  2. Splendide. Tu m'avais déjà intriguée avec ce titre mais cet article renforce mon envie de le découvrir. Les illustrations sont belles comme tout et j'adore cette atmosphère magique/féerique. Et puis avec un personnage surnommé Babou, il est forcément fait pour moi, hihi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pensé à toi à chaque fois que le surnom de Babou apparaissait ;-) J'espère qu'il te plaira. Sortie en septembre par contre...

      Supprimer
  3. Oooooo tu me donnes envie là :) !!! Je le note dans ma WISH !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira ! Tu me diras ;-)

      Supprimer