mercredi 6 avril 2016

Koko au pays des Toutous

Ou comment aborder les migrations de populations avec les plus jeunes

Le moins que l’on puisse dire c’est que Jean-Benoît Meybeck n’y va pas par quatre chemins pour aborder ce sujet tristement d’actualité. En même temps, il ne faut pas prendre les enfants pour des idiots et, parfois, certains thèmes méritent d’être pris de front afin d’être expliqués et compris plus facilement.

Koko au pays des Toutous de Jean-Benoît Meybeck - Des ronds dans l’O jeunesse

Bien évidemment le propos est adapté pour les petits, de même que les illustrations. Koko au pays des Toutous a été publié par les éditions Des ronds dans l’O jeunesse en partenariat avec Amnesty International.

Koko est un gentil chien qui vit au pays des Cabots. Poussé par la famine et conseillé par son papy, il décide de faire le long et dangereux voyage qui le conduira au pays des Toutous. Là bas, tout n’est que richesse, opulence et "baignoires pleines de pâtée".

<br /> <div class="separator" style="clear: both; text-align: center;"> <img alt="Koko au pays des Toutous de Jean-Benoît Meybeck - Des ronds dans l’O jeunesse" border="0" src="https://4.bp.blogspot.com/-qx0azu3vbqM/VwIkLFM7i_I/AAAAAAAAIIU/A-m9zJG0SAYcozJ5CWW9v_Ze_KQYu2HlQ/s1600/koko_au_pays_des_toutous_2.jpg" title="Koko au pays des Toutous de Jean-Benoît Meybeck - Des ronds dans l’O jeunesse" /></div>

En plus de quelques souvenirs de sa terre natale, Koko emporte des os offerts par sa famille pour affronter ce long périple. Mais c’est sans compter sur Passy et Passou, les passeurs, qui vont lui prendre tous ses os afin de lui faire traverser le pays des Chacals, celui des Bâtards puis la grande mer.

Ils sont nombreux à faire comme Koko, dans l’espoir d’une vie meilleure. Mais l’arrivée est bien différente de ce qu’ils espéraient. Koko se retrouve en prison, sans véritable raison. Puis, il doit errer et faire les poubelles pendant que les Toutous toilettés détournent le regard. Alors Koko se demande pourquoi tant d’injustice ? Après tout, les Cabots et les Toutous ne sont pas différents, ce sont tous des chiens.

Koko au pays des Toutous de Jean-Benoît Meybeck - Des ronds dans l’O jeunesse

Cet album prête vraiment à réfléchir. Pour moi, c’est une lecture qui mérite des explications complémentaires et une discussion avec l’enfant. La transposition de la migration des populations dans le monde canin est parfaitement réussie. Même si elle dédramatise la situation, tout est bien présent : les passeurs sans vergogne, la longue traversée physiquement éprouvante, la peur de ce qui va arriver, l’inhospitalité de la terre d’accueil, les désillusions, l’injustice...

Koko au pays des Toutous de Jean-Benoît Meybeck - Des ronds dans l’O jeunesse

C’est un livre qui pose la question essentielle de la différence entre les races et les couleurs... des chiens. Et, chez nous, cette lecture n’a pas vraiment tourné autour de l’actualité. J’avoue que ma fille ne connaît donc pas encore la situation actuelle des flux migratoires vers l’Europe et des frontières qui se ferment peu à peu. 

Néanmoins, son papa est arrivé en France à l’âge de 9 ans pour échapper au régime communiste du Vietnam. Elle le sait très bien et, tout de suite, cette histoire a fait écho à sa propre histoire. Ma belle-famille a eu la "chance" d’arriver d’un pays d’Indochine dont les réfugiés étaient accueillis assez "facilement" grâce aux relations historiques entre la France et ses anciennes colonies. 

Koko au pays des Toutous de Jean-Benoît Meybeck - Des ronds dans l’O jeunesse

Aujourd’hui, la crise s'étant invitée, la situation est tout autre. Et l’on ne peut que regretter le rejet que les migrants doivent affronter après tant d’efforts pour parvenir jusqu’ici. Grâce à cet album, nous avons pu discuter de l’arrivée et de l’intégration de son papa, de la différence aussi mais c’est un sujet qu’elle connaît déjà. J’ai également pu évoquer la situation actuelle.

Koko au pays des Toutous de Jean-Benoît Meybeck - Des ronds dans l’O jeunesse

Voilà ce que j’aime dans la littérature jeunesse. Elle est vaste et variée. Et si elle est souvent destinée à faire rêver, il lui arrive parfois de véhiculer un message. Et celui-ci, il est capital.

Informer nos enfants sur les raisons qui poussent des familles à fuir leur pays, les conditions dans lesquelles ils le font... Leur dire qu’ici, ils ont bien de la chance et que cette chance ils peuvent la partager. Leur montrer qu’ils n’ont pas de raison d’avoir peur de la différence car quel que soit le pays d’où l’on vient, quelle que soit notre couleur de peau, nous sommes tous des hommes aspirant à une vie descente et que chacun y a droit !

C'était ma participation n°62 au rendez-vous du mercredi "Chut les enfants lisent" organisé par Yolina sur son blog : Devine qui vient bloguer.
Challenge Je lis aussi des albums 2016

Vous pouvez aussi consulter les avis de Madame et de Blandine.

Koko au pays des Toutous
De Jean-Benoît Meybeck
Publié en 2016 par les éditions Des ronds dans l’O jeunesse
Âge : à partir de 3 ans


Merci aux éditions
Des ronds dans l’O jeunesse

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton, Google+, Pinterest ou Instagram !

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. Quel bel article! J'aime beaucoup ton introduction et les quelques mots sur ton mari et ta fille sont très émouvants.
    Merci pour le partage :-)
    Belle journée à toi,
    Blandine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage tout à fait le point de vue de Blandine, c'est émouvant de vous lire <3
      Oui, ces albums sont essentiels, en effet !
      Belle journée Lylou et bon week-end !

      Supprimer
    2. Merci Nancy <3
      Très bon week-end à vous également.

      Supprimer
  2. Une très belle présentation !

    RépondreSupprimer
  3. Un album original pour un sujet pas facile à aborder avec les plus jeunes.

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle présentation pour un livre essentiel, j'ai adoré la symbolique, mon fils étant plus âgé que ta fille nous avons pu aborder la question des migrants, ce livre est un must-have. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Madame <3 Comme elle ne voit jamais les infos et que, visiblement, ils n'en parlent pas à l'école, je n'ai, pour l'instant, pas de raison de tout lui raconter...
      Bonne journée à toi,
      Bises

      Supprimer
  5. quel bel album ! je le note ! enfin je le pinte ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh la la, tu me fais penser que mon pinterest est un peu à l'abandon en ce moment :/
      Tu as raison de le noter, c'est un album qui me paraît essentiel.

      Supprimer
  6. C'est un album vraiment très utile et apparemment très bien écrit. Chez nous aussi, c'est beaucoup trop tôt mais dans quelques années, je l'achèterai pour ma minette. C'est un problème assez intemporel malheureusement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un problème récurrent. Il est donc important d'avoir des albums, comme celui-ci, qui parlent du sujet aux enfants.

      Supprimer
  7. Original ; les illustrations sont simples j'adore . Un sujet pas facile a expliqué aux enfants

    RépondreSupprimer