vendredi 20 février 2015

Malenfer : la forêt des ténèbres

Un bon premier tome qui laisse présager une trilogie sympathique

Ce n’est pas la première fois que j’achète un livre à cause de sa couverture et notamment quand il s’agit de Jérémie Fleury, alias Trèfle Rouge (cf : L'enfant-dragon).
J’aime ses illustrations, surtout quand il y a des dragons... et comme j’aime également la littérature jeunesse et le style heroic fantasy (je crois vous l’avoir déjà dit^^), j’ai acheté Malenfer sans trop me poser de question, comme s’il était évident qu’il allait me plaire. 

Malenfer la forêt des ténèbres de Cassandra O’donnell, Illustrations de Jérémie Fleury - éditions Flammarion

Il m’a plu, je ne dirai pas le contraire mais je suis un peu restée sur ma fin quant au titre choisi. Car si Malenfer, la forêt des ténèbres, est bien présente et avance inexorablement vers la maison des deux héros, ce n’est pas l’intrigue principale de ce premier volume. Espérons que l’on en sache un peu plus par la suite (et je pense que ce sera le cas, vu la fin de ce premier volume !), car il s’agit d’une trilogie dont le second opus devrait paraître en avril prochain.

Malenfer la forêt des ténèbres de Cassandra O’donnell, Illustrations de Jérémie Fleury - éditions Flammarion

Gabriel, jeune garçon courageux de 12 ans, veille sur sa petite sœur Zoé, de deux ans sa cadette, pendant l’absence de leurs parents. Cela fait deux mois que ceux-ci sont partis chercher l’aide du grand sorcier de Gazmoria pour les aider à vaincre Malenfer, une forêt maléfique qui avance en dévorant tout sur son passage. Située en bordure celle-ci, la maison de Gabriel et de Zoé ne va plus pouvoir les héberger longtemps. En attendant, ils font bonne figure face aux villageois tentant de cacher leur secret pour ne pas être envoyés à l’orphelinat de la grande ville.

Ils se rendent donc tous les jours à l’école et y retrouvent leur bande de copains. Mais Zoé, qui possède le don d’avoir des visions - qu’elle ne maîtrise pas du tout, d’ailleurs -, ressent un grand danger près de l’établissement. Des disparitions étranges vont confirmer ses craintes. Dans le lac qui borde l’école se cache une menace pour tout le village de Wallandar. Les enfants et leurs professeurs, qui se révèleront être des créatures fantastiques, vont ainsi devoir luter contre ce mystérieux ennemi.

Malenfer la forêt des ténèbres de Cassandra O’donnell, Illustrations de Jérémie Fleury - éditions Flammarion

C’est une lecture agréable et rapide. On y croise des créatures imaginaires telles qu’un Loup Garou, une Elfe, un Walligow... et deux héros orphelins qui, même s’ils ne le savent pas vraiment, sont dotés de pouvoirs magiques et d’un courage exceptionnel.
Les chapitres sont courts et le texte est facilement abordable par des enfants qui veulent commencer à s’initier au style de la littérature fantastique. Malgré quelques longueurs au début, une fois partie, l’histoire se déroule relativement vite et s’accélère vraiment à la fin (normal, me direz-vous). Peut-être aurais-je été un peu plus tenue en haleine si le rythme avait été soutenu dès le départ. Je pense que ce tome 1 est là pour poser le cadre. La fin apporte d’ailleurs son lot de questions qui donne envie de lire la suite.  Quoi qu’il en soit, ce roman ne s’adresse pas vraiment à moi mais plutôt à de jeunes lecteurs de CM1/CM2 et il est parfaitement adapté pour eux.

Malenfer la forêt des ténèbres de Cassandra O’donnell, Illustrations de Jérémie Fleury - éditions Flammarion

C’est en terminant le récit et en lisant les remerciements que j’ai compris le processus d’écriture de cette histoire. Cassandra O’donnell a travaillé à partir d'idées soumises par des élèves des classes de CM1 et de CM2 de l'école primaire d'Hallenne-Lez-Haubourdin. Je trouve ce concept génial et j’imagine le bonheur des enfants de voir leurs envies de lecture prendre forme sous la plume d’un auteur avec qui ils ont échangé. Chaque enfant des deux classes est d’ailleurs remercié personnellement puisque tous les noms sont cités. C’est drôlement sympa !
Vous en saurez un peu plus sur le blog Les lectures de Kik.

Les illustrations de Jérémie Fleury participent à l’univers fantastique. J’ai beaucoup aimé l’idée des deux pendants que représentent la première et la dernière page : les portraits des professeurs sous forme humaine et ceux de leurs avatars magiques.

Malenfer la forêt des ténèbres
Texte de Cassandra O’donnell
Illustrations de Jérémie Fleury
Publié en 2014 par les éditions Flammarion
Âge : à partir de 8 ans

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Hellocoton ou Pinterest !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Coucou :-) Je retiens ce titre pour mon grand ! Il a vraiment l'air chouette ! Bonne journée :-) Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il lui plaira ! Tu me diras ça ;-)
      Bises

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui c'est vrai, je me souviens de ta chronique ! Tu fais partie de celles qui m'ont donné envie de le lire ;-)

      Supprimer
  3. Je ne connais pas mais tu donnes vraiment envie de le lire. D'autant plus que les enfants entre 8 et 10 ans aiment bien la fantasy et on n'a pas toujours de romans vraiment bien à leur proposer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cassandra O’donnell a justement écrit ce livre pour cette tranche d'âge encore trop jeune pour lire la plupart des histoires de type fantasy qui sont publiés. J'espère qu'il leur plaira! N'hésite pas à venir me donner leurs avis...

      Supprimer