mardi 30 mars 2021

🌃 Roman jeunesse : L’infinuit 🌃

Un monde magique original et travaillé

Aujourd’hui je vous présente un excellent roman de style fantasy à destination des pré-ado. Il s’agit d’un tome 1 ; néanmoins c’est une histoire complète avec une fin. Il est écrit par Ross Mackenzie et publié par les éditions Auzou. Quant à la superbe couverture qui m’a directement tapé dans l’œil 😍, elle a été réalisée par Antonin Faure.

Roman jeunesse : L’infinuit

On y suit le destin de la jeune Larabelle, une orpheline de 13 ans, qui tente de survivre seule en glanant des objets perdus dans les égouts de Havre-du-roi. Elle y découvre un jour une étrange boîte contenant un oiseau mécanique. Ce qu’elle ignore, mais ne va pas tarder à découvrir, c’est que cette boîte recèle un sort ancestral, le seul assez puissant pour vaincre l’Infinuit, un terrible fléau sur le point d’être réveillé.

De nombreuses personnes sont d’ailleurs à sa recherche dont la terrible Mme Hester, une femme sans âge qui domine le peuple avec sa magie, ainsi qu’une créature inquiétante nommée Jack Dombre. Larabelle va devoir faire preuve de beaucoup de courage pour sauver le royaume tout entier et découvrir la vérité sur son passé.

Roman jeunesse : L’infinuit

On pourrait penser que l’histoire est déjà vue mais pas vraiment car l’univers fantastique proposé par l’auteur est assez original et bien travaillé. La magie y a été bannie. Seuls les mages blancs, dont l’âme a été arrachée par l’ignoble Mme Hester, ont l’autorisation de fabriquer des sorts. Ils n’ont aucun libre arbitre contrairement aux sorciers qui pratiquent la magie libre mais qui doivent se cacher. Il y a toute une partie qui permet de réfléchir à la condition d’esclave, au travail à la chaîne, à l’importance de la liberté, …

Ce que j’ai trouvé sympa aussi, c’est que les sorts se fabriquent. Ils sont ensuite mis dans des fioles pour être chargés dans les baguettes comme des munitions. On peut donc faire de la contrebande de sorts, et certains ne s’en privent pas d’ailleurs !

Roman jeunesse : L’infinuit

En somme, j’ai trouvé l’univers proposé très inventif. Il y a beaucoup de choses qui m’ont plu dans cette lecture. L’aventure va à mille à l’heure. On ne s’ennuie pas une seconde.
Un roman, parfois un peu sombre, à dévorer dès 11/12 ans.

Lien Fnac Lien Cultura L'infinuit - Tome 1
De Ross Mackenzie
Traduit de l'anglais par Marie Laymarie
Illustrations de couverture par Antonin Faure
Publié en janvier 2021 par les éditions Auzou
Âge : dès 11 ans


Merci aux 
Editions Auzou

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours plaisir ;-)
Et bien sûr, vous pouvez suivre l'actualité du blog sur Facebook, Twitter, Pinterest ou Instagram !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire